Dans les coulisses du château du Pé

Nous avons visité le château du Pé et ses chambres d’artistes, et pour y aller… le vélo !

Dimanche 13 avril, une partie de campagne.

11h30 - c’est sous un beau soleil, mais avec un petit vent frais, que nous nous retrouvons : 22 inscrits, 22 vélos !
Après une petite présentation, c’est parti pour nos premiers coups de pédales. Le rythme est bon, Julien est devant avec le plan et moi derrière afin de m’assurer que nous ne perdons personne.

JPEG - 1.1 Mo

Les paysages industriels : garage à train, silos à grain, usines, etc. font peu à peu place à la nature et au joli paysage du bord de Loire. Petit arrêt pour remonter un guidon. Nous traversons la Loire avec le bac à Indre. Puis c’est reparti… mais pas pour longtemps, une pause au soleil est improvisée le temps de réparer un pneu crevé, heureusement j’avais prévu un kit de réparation.

JPEG - 1.3 Mo

Nous voilà arrivés au château, nous avons mérité notre pique-nique. Devant nous le bassin du château où un jet d’une vingtaine de mètres se déclenche lorsqu’une personne s’assoit sur le banc, œuvre de l’artiste Jeppe Hein qui, nous l’apprendrons plus tard, était initialement installée dans la Loire. Alexandra, médiatrice du château, très sympa, vient en effet nous compter l’histoire du château et des chambres décorées par des artistes contemporains (œuvres du parcours Estuaire Nantes/Saint-Nazaire). Elle nous convie à la suivre pour la visite. Nous découvrons en effet 6 chambres toutes plus curieuses les unes que les autres. La première a pour nom « Est-il bien prudent d’envoyer des messages aux extraterrestres ? » et présente une collection inquiétante d’insectes en tout genre… La 2ème est entièrement faite en bois avec un lit qui peut disparaître sous le plancher, la 3ème a pour thème la reproduction humaine, animale, végétale… La 4ème, plus sobre que les autres, présente une fenêtre noire où se reflète le parc du château avec en bande sonore un poème déclamé en anglais. La 5ème, la plus petite, est sobre et fonctionnelle, et fait penser à une cabine de navire. Puis la dernière, la familiale, possède de belles couleurs vives avec des dessins aux allures enfantines.

JPEG - 46.1 ko

Sur le trajet retour, nous débriefons sur ces chambres, les avis divergent, à chacun sa pièce de prédilection. Pour ma part je passerais bien une nuit dans l’une d’entre elles. Le retour se fait sur la rive sud, nous traversons les villages et la jolie campagne nantaise. Excepté un déraillement et une erreur de route, le retour se fait sans problème et joyeusement, même si certains commencent à peiner dans les montées. Nous voilà arrivés à Trentemoult, le compteur indique 30 km, nous avons bien mérité une bière en terrasse avant de prendre le navibus qui nous ramènera sans effort à Nantes.

Un grand merci à Vélocampus qui nous a prêté les vélos !!!
Merci également au Voyage à Nantes qui nous a organisé les visites et à Alexandra pour son accueil.

Et merci aux participants : Céline, Camille, Amandine, Chloé, Stéphanie, Rémi, Anne, Claire, Gwen, Marion, Anabelle, Hélène, Nicolas, Sophie, Vivien, Bened, Alice, Aurélia, sans oublier la 2e Claire et Emilie qui nous ont rejoint sur place.

Gaëlle Cordelle

Plus d’infos :

  • Le Château du Pé Rue de l’Égalité, 44640 Saint-Jean-de-Boiseau www.chateaudupe.fr A visiter chaque dimanche de 14h à 18h (entrée libre)