On a visité les coulisses de Stereolux dans le cadre du festival Eurofonik...

Le samedi 12 mars, nous avons été visiter Stereolux, avant la grande soirée concert organisée par le festival Eurofonik le soir même. Nous avons été accueillis par Audrey Alliot, chargée de communication pour le Nouveau Pavillon et Mélanie Legrand, responsable des actions culturelles à Stereolux.

Présentation du festival Eurofonik

Audrey nous a présenté le festival. Il est organisé par « Le Nouveau Pavillon » : une salle de concert de musiques trad’ actuelles qui a vocation à faire découvrir, valoriser, soutenir les artistes issus des musiques populaires de tradition orale. Le festival Eurofonik propose ainsi une programmation de musiques traditionnelles très actuelles. Au total, quatre soirées, onze concerts avec douze grandes chanteuses européennes et quarante artistes venus d’Irlande, de France, de Hongrie, de Roumanie, de Grèce, d’Italie ou d’Espagne ont participé au festival Eurofonik. Cette année se déroulait la 4ème édition, l’année dernière l’absence de subventions avait rendu impossible la programmation de ce festival unique !

JPEG - 48.2 ko

La MAXI

Mélanie nous explique ensuite que Stereolux est ouvert depuis 2011 et est géré par une association. Le bâtiment comprend 2 salles de spectacle : la Maxi (1300 places debout) et la Micro (400 places), ainsi qu’une salle d’exposition au 1er étage, des loges au 2ème étage, des bureaux au 3ème, un laboratoire de recherche et une salle multimédia au 4ème. Stereolux organise également le festival Scopitone tous les ans, avec une programmation axée sur les arts numériques et les musiques électroniques.

Mélanie nous a fait entrer dans la Maxi au moment des balances du groupe Krismenn & Alem. Elle peut accueillir 1300 places debout et 600 places assises pour des spectacles transdisciplinaires. Il y a un balcon et des coursives sur les cotés, ce qui permet de surplomber la scène. L’image de Jimmy Hendrix a été pixelisée et reproduite dans cette salle !

Sur une journée type de concert, de 9h à 10h une équipe installe les lumières puis les techniciens du son arrivent et travaillent avec les artistes. Les balances permettent de régler le son de chaque instrument et la voix des chanteurs avant le spectacle. Une équipe de 27 salariés travaillent à l’année à Stereolux avec un régisseur fixe. Des intermittents du spectacle sont également embauchés pour chaque date.

Backstage et la Micro

Nous sommes partis découvrir les coulisses de Stereolux, notamment la pièce contenant le matériel technique et le quai de déchargement où les camions apportent le matériel pour le concert.

JPEG - 55.7 ko

Puis c’est au tour de la Micro de nous ouvrir ses portes. Cette salle peut accueillir une jauge de 400 spectateurs. Elle est complètement indépendante de la Maxi, ce qui fait qu’elle peut être louée une soirée pour un événement privé. Les 2 salles peuvent fonctionner en même temps le même soir.

Le budget nécessaire au fonctionnement de Stereolux est de 4 millions d’euro. Les subventions publiques couvrent 25 % des besoins financiers et les 65 % restants sont générés par la billetterie, le bar, les dons des fondations… Une restauration est proposée tous les midis.

JPEG - 52 ko

Les loges, le réfectoire, la salle d’exposition et la salle multimédia

Mélanie nous a ensuite fait découvrir les étages supérieurs avec les loges des artistes, le réfectoire où mangent les musiciens mais aussi les membres de l’équipe technique avant un concert. Puis au 4ème, elle nous a ouvert les portes de la salle multimédia dans laquelle se déroule des ateliers d’art numérique pendant les vacances. Des classes sont aussi accueillies pour travailler avec les enfants sur la robotique.

JPEG - 56.9 ko

Pour finir, Mélanie nous a montré la salle de montage vidéo et sonore et une salle laboratoire pour des artistes en résidence.

Cette visite très complète a été l’occasion de découvrir un festival et une salle de spectacle incontournables à Nantes ! Les balances de Krismenn & Alem laissaient présager une soirée concert d’un haut niveau !

Fanny, coordinatrice des Visites des Coulisses