On a visité les coulisses… de la graineterie du Jardin des Plantes !

Pour la dernière Visite de Coulisses de novembre, le Jardin des Plantes nous a ouvert les portes de sa graineterie, où les jardiniers botanistes entreposent et conservent une multitude de semences de végétaux rares, menacés ou en voie de disparition. Et nous avons même eu droit à des visites bonus !

On est au Jardin des Plantes de Nantes, il fait beau et nous faisons la connaissance de Pierre Gurliat, grainetier, notre guide pour la visite. Une brève histoire du Jardin des Plantes plus tard (saviez-vous que ce jardin est entièrement artificiel et a été construit de toutes pièces ?), il nous propose de faire un saut dans la Palmeraie, sur le chemin de la graineterie. Évidemment, on ne pouvait pas refuser !

JPEG - 116.4 ko

La Palmeraie est une serre très chaude et humide (90% d’humidité en moyenne pour une température avoisinant les 30°C) dans laquelle on trouve … un palmier (évidemment !) mais surtout une grande diversité de plantes épiphytes, c’est-à-dire des plantes qui poussent en se servant d’autres plantes comme support (comme les orchidées par exemples).

JPEG - 4 Mo

En sortant de la Palmeraie, nous poursuivons notre chemin jusqu’aux vignes du Jardin, qui cohabitent avec une variété quasiment disparue de tulipes jaunes. Très présentes dans les vignes du paysage nantais au début du siècle, elles ont été quasiment décimées avec l’arrivée des pesticides. Le Jardin des Plantes a redonné vie à cette variété de fleurs, et commence à transmettre ses graines aux vignerons bios des alentours.

Notre balade vers la graineterie continue, ponctuée par les remarques et les anecdotes de notre guide, qui nous raconte comment les daims ont été remplacés par les chèvres dans la ménagerie, ou encore quels sont les arbres les plus vieux du Jardin et pourquoi l’eau de la fontaine colore les pierres d’une teinte rouge.

La graineterie est une succession de trois salles au premier étage du bâtiment technique des jardiniers. Dans ces salles, Pierre Gurliat classe, collecte, numérote et conserve les graines ramassées au Jardin des Plantes mais aussi dans la région nantaise, en Bretagne, en Vendée… La spécificité du Jardin des Plantes de Nantes est sa collection de graines de la flore armoricaine, et les botanistes du Jardin font particulièrement attention à préserver cette collection.

Mises dans des grands sacs en kraft, les graines sont collectées grâce à des tamis, puis mises au frigo ou au congélateur pour certaines, tandis que les autres sont envoyées aux quatre coins du monde aux jardins botaniques qui en font la demande. Le travail de Pierre Gurliat est précis, minutieux et ancestral. Il nous a livré une partie des ficelles de son métier, qu’il va abandonner dans quelques mois pour une retraite bien méritée !

JPEG - 270.6 ko

Lucille, chargée des visites de coulisses