On a visité les coulisses de la galerie Le Rayon Vert

Nous avons visité la galerie Le Rayon Vert, la très belle découverte d’un projet collectif réussi : un lieu atypique qui mérite d’être visité et revisité.

Nous avons été accueillis chaleureusement par Cécile Nivet, cofondatrice de la galerie et France Dumoulin, coordinatrice.

JPEG - 748.1 ko

Le Rayon Vert est une galerie « familiale » qui a été montée à bout de bras, il y a 23 ans, par un groupe d’amis habitant le quartier St Anne, qui souhaitait créer un lieu différent des autres galeries. Tous étaient animés par le même désir : montrer certaines formes d’art qui n’ont pas, ou trop peu, l’occasion d’être exposées en galerie. A l’origine installée dans une ancienne épicerie abandonnée, celle-ci est maintenant située dans l’ancien presbytère de l’église, qui lui fait face.

La galerie, sur deux étages, expose actuellement 4 artistes (que vous pouvez encore découvrir jusqu’au 23 mai !) dont les œuvres se côtoient et se répondent.

Au rez de chaussée deux artistes sont présentés, qui ont pour point commun des peintures mélangeant à merveille le dessin et la peinture. Delphine Vaute, l’une des artistes est là pour nous nous parler de son travail.

JPEG - 1.4 Mo

Cette jeune femme, diplômée des Beaux Arts d’Angers, collectionne les livres d’anatomie et de botanique, où elle puise son inspiration. Illustrant le monde de l’enfance et du passage à l’âge adulte, l’artiste choisit des couleurs criardes, édulcorées telles que le rose, le vert et le jaune fluo, des tonalités sucrées qui dénotent de manières saisissante avec des motifs, plus effrayants, d’animaux écorchés. En effet, là où le spectateur s’attend à contempler l’innocence de l’enfance, c’est au contraire un univers inquiétant qui s’offre à eux. Un monde de rêves et de cauchemars attirant et repoussant tout à la fois, qui fait incontestablement sa force.

JPEG - 1.6 Mo

A coté, Benjamin Bachelier s’illustre également avec un univers très graphique, surréaliste, au dessin extrêmement précis et maîtrisé et pour qui, pourtant, dans sa peinture « l’accident fait partie de l’œuvre. »

JPEG - 3.8 Mo
JPEG - 1.8 Mo

A l ‘étage ce sont deux peintres paysagistes qui sont exposés : Franck Gervaise et Louis Jourdan, tandis que le premier présente d’impressionnantes peintures de paysages de bord de mer, ainsi que de mélancoliques scènes urbaines à la lumière intense et profonde, le second a pour motif des scènes de nos campagnes ligériennes, intemporelles, aux couleurs plus douces.

JPEG - 667.1 ko
JPEG - 1.4 Mo
  • A ne pas louper les vernissages café-croissants du samedi matin. Pour trouver les horaires et les jours d’ouverture c’est ici : http://www.rayonvert.com

Gaëlle Cordelle, bénévole pour les Visites des Coulisses