On a visité les Coulisses de la Maison de l’Apiculture

C’est dans le bas de Chantenay, du côté des anciennes carrières de pierres qu’est nichée la Maison de l’Apiculture. On la découvre dans un petit coin de verdure dont nous ne soupçonnions pas l’existence.

Emilie Scloelinck nous accueille à l’intérieur, pour une introduction sur le lieu et le monde fantastique des abeilles. Passionnée et passionnante, nous nous sommes laissés conter cette belle aventure.

JPEG - 2.1 Mo

La Maison de l’apiculture c’est avant tout le Syndicat des Apiculteurs de Loire Atlantique, comptabilisant 600 adhérents (dont de nombreux apiculteurs amateurs). Ici, les apiculteurs se retrouvent pour partager leur savoir-faire et utiliser le matériel mis à disposition.

JPEG - 1.4 Mo

Depuis 2013, c’est également un lieu pour sensibiliser le grand public à l’importance des abeilles. Elles sont importantes bien sûr et également complètement fascinantes. Emilie nous explique plein de choses :

  • que la reine est 1,5 fois plus grosse que les autres abeilles,
  • qu’elle pond toute la journée et toute la nuit,
  • qu’elle ne sort jamais de la ruche sauf au moment de la fécondation et en cas d’essaimage lorsqu’elle est trop vieille,
  • qu’elle vit trois à quatre ans, tandis qu’une abeille vit entre trois et six semaines (l’été),
  • que les mâles ne servent qu’à la reproduction,
  • que le pollen sert à nourrir les larves ou encore que les abeilles doivent parcourir en moyenne 40 000 km (le tour de la Terre) pour faire un kilo de miel…

Le fléau du moment, ce sont les frelons asiatiques qui se postent devant les ruches et attrapent les abeilles pour les manger. Heureusement Emilie nous remonte un peu le moral en nous parlant d’un piège à phéromone qui pourrait bientôt faire des miracles.

Pour finir nous allons visiter le site, voir les ruches, le matériel et goutons le miel local, délicieux !

JPEG - 895.2 ko

Alors pourquoi pas une ruche dans votre jardin !? Si l’idée vous tente, la Maison de l’Apiculture sera certainement heureuse de vous aider à vous lancer.

Gaëlle Cordelle, bénévole pour les Visites des Coulisses