On a visité les coulisses des entremets Plaisance…

Le samedi 12 décembre 2015, nous sommes allés découvrir l’ancienne usine des entremets « Plaisance », reconvertie en musée et en lieu de croisement artistique, avec l’association : « Ateliers de la ville en bois ».

Présentation des origines de la marque Plaisance

Bruno Jost, petit-fils du fondateur de la marque Plaisance, nous a accueillis pour nous raconter l’histoire de cette entreprise familiale nantaise. En 1913, Eugène Jost a l’idée de proposer des sachets de préparation pour entremets. Il souhaitait que tout le monde puisse s’offrir un dessert. Il a donc utilisé le pouvoir gélifiant des algues, notamment de l’agar-agar, pour créer une recette aromatisée à la vanille peu coûteuse. Puis, il a du partir à la guerre et c’est sa femme, Stéphanie David, qui a trouvé un endroit situé rue de Plaisance pour démarrer une petite entreprise. Le nom de la rue a donné son nom à la marque déposée en 1919 : « Plaisance ».

JPEG - 116.3 ko
Mr Jost nous a présenté la maison familiale, avant siège de l’entreprise et aujourd’hui lieu de résidence pour artistes.

Les préparations pour entremets étaient au départ des sachets de 4g remplis à la main, qu’il fallait incorporer à une dose de lait et de sucre chauffée dans une casserole. En refroidissant l’algue permettait de gélifier la préparation et de fabriquer des desserts. L’agar-agar est séché au soleil, puis cuit dans des marmites et filtré pour ne garder que le liquide contenant le pouvoir gélifiant. Il est ensuite traité pour qu’il n’y ait pas d’impuretés, séché et transformé en poudre.

JPEG - 142.3 ko
Bruno Jost nous a montré de l’agar-agar, l’algue utilisée pour ses propriétés gélifiantes.

En tout ce sont 3 millions de sachets qui ont été produits dans cette usine depuis sa création. Pour diversifier les produits, des aides culinaires ont également commencé à être vendus, notamment des sachets de sucre vanillé et de la levure de boulanger.

Une entreprise centenaire

En 2013, l’entreprise a fêté ses cent ans ! Elle a déménagé en 2011 et se trouve aujourd’hui à Rezé. Elle vend des produits bio sous la marque Nat-Ali, anciennement « Nature et Aliments » créé par le père de Bruno Jost : David Jost. L’entreprise s’est intéressée dés les années 1970 au bio. Elle a également développé sa vente dans le rayon diététique, car depuis le début les préparations ont toujours été non-sucrées. Ce nouveau marché s’est donc ouvert pour la marque, ce qui lui a permis de se relancer, quand la grande distribution la rejetait des rayonnages.

JPEG - 125 ko

Nous sommes rentrés dans le musée qui a ouvert ses portes lors du centenaire. Il recèle de nombreuses archives, gardées précieusement par la famille depuis cent ans. Bruno nous montre notamment que l’âge d’embauche dans les années 1920 était de 13 ans et que la semaine de travail comprenait 59h. Nous découvrons aussi les engagements sociaux réalisés par l’entreprise et qui perdurent toujours avec l’embauche de personnes en situation de handicap actuellement dans l’usine à Rezé.

JPEG - 150.1 ko

Bruno Jost nous a également expliqué l’importance des femmes dans cette entreprise. Eugène Jost est décédé en 1936 et Stéphanie, sa femme, a géré pendant 20 ans l’entreprise après sa mort. Il ont eu 5 enfants dont 4 filles, qui ont aidé leur frère dans la gestion de l’entreprise. Deux femmes dirigent actuellement l’entreprise.

JPEG - 117.5 ko

Cette visite des coulisses a été l’occasion de découvrir un quartier et son patrimoine. Nous avons ainsi découvert l’histoire d’une entreprise humaine et sociale présente depuis un siècle. Nous avons ensuite pu admirer le marché de Noël artisanal proposé par l’association "Atelier de la ville en bois" et déguster un bon vin chaud maison !

Fanny, coordinatrice des Visites des Coulisses