On a visité les coulisses… du Passage Sainte Croix !

Vendredi 17 janvier, nous avons visité le Passage Sainte Croix. Un peu caché au cœur du quartier Bouffay, ce lieu s’attache à promouvoir les mélanges (d’architectures, de thèmes, d’activités …). Nous nous sommes penchés sur son histoire, ainsi que l’exposition qu’il accueille actuellement jusqu’au 8 février 2014 : « Georges de la Tour : Trois nuits pour une renaissance ».

Avant sa rénovation en 2010, le Passage Sainte Croix était une suite de bâtiments et d’espaces dont le diocèse de Nantes était propriétaire : un jardin, un ancien prieuré et sa cour pavée, et des logements. Le prieuré date du XIIème siècle, lorsque des moines bénédictins sont venus s’installer au Bouffay pour construire le Prieuré Sainte-Croix.

Marie-Caroline nous guide à travers les recoins du Passage, à commencer par le jardin. Ancien cloître du monastère, il a ensuite été un cimetière, rapidement trop petit, puis un simple jardin pour le prieuré. Entretenu par le Service des Espaces Verts de Nantes, le nouveau jardin a été conçu par un paysagiste pour rappeler son ancienne fonction de cloître. Cela donne un jardin d’inspiration médiévale, mais très épuré et agréable.

Le Passage a été réhabilité par une agence d’architecture dont le parti pris a été le mélange des nombreuses périodes qui composent les bâtiments : dans le patio, des bandes de béton ciré encadrent un pavement du XIIème siècle et sur le mur de l’entrée rue de la Bâclerie on aperçoit distinctement plusieurs ouvertures de portes, du XIIème au XXIème siècle.

JPEG - 58.9 ko

Le Passage Sainte-Croix n’est pas un simple raccourci : il propose au premier étage une exposition permanente, il accueille des expositions temporaires, des concerts, des rencontres, des artistes en résidence, et propose depuis peu ses locaux à la location. Il se veut un lieu d’expressions artistiques, de culture et d’échanges.

Pour finir notre visite, Marie-Caroline nous emmène découvrir l’exposition sur le peintre Georges de la Tour, rendue possible par une collaboration avec les musées des Beaux-Arts de Rennes et Nantes. Elle nous raconte comment de simple fils de boulanger, ce Lorrain est devenu peintre ordinaire du roi Louis XIII avant de tomber dans l’oubli après sa mort. Redécouverte au début du XXème siècle, son œuvre est maintenant considérée comme un apport important au patrimoine artistique français.

L’exposition se compose de 3 tableaux de Georges de la Tour, que Marie-Caroline nous explique et nous décrypte. Nous finissons notre visite dans l’ambiance chaleureuse et intimiste de ces scènes éclairées à la lueur de bougies, toujours cachées de notre regard. Les tableaux sont exposés jusqu’au 8 février, et il n’est pas impossible que nous refassions un détour par le Passage Sainte-Croix pour les admirer à nouveau !

JPEG - 1020.4 ko

Lucille, chargée des visites de coulisses