On a visité les coulisses… du Parc floral de la Beaujoire !

Si on vous dit « Beaujoire », vous pensez probablement au stade, ou au parc des expositions ? Nous, on est allé découvrir les magnolias en fleur du Parc floral juste à côté !

C’est le 1er avril, il fait beau. Ça tombe bien, la Visite de Coulisses d’aujourd’hui se passe en plein air ! Nous sommes dans le Parc floral de la Beaujoire, situé le long de l’Erdre près du parc des expositions. Guidés par Pascal Guillet, responsable de l’équipe des 14 jardiniers du parc, nous nous baladons dans les 14 hectares de verdure du parc.

JPEG - 771.2 ko

Créé à l’occasion des 3èmes Floralies en 1971, le Parc floral de la Beaujoire est dédié au paysage et à l’horticulture. Même s’il n’est pas un jardin botanique, il s’attache à avoir le plus de variétés de plantes possibles – et en l’occurrence, le plus de fleurs ! Parmi les espaces du parc : un jardin d’iris, un jardin de bruyères avec 65 variétés à fleurs et à feuillage décoratif, un jardin de plantes vivaces et bien sûr une roseraie !

Avec 25 000 rosiers représentant 1 600 variétés, la roseraie du Parc floral de la Beaujoire est une des plus grandes de France, et a été d’ailleurs distinguée par la Fédération Mondiale des Sociétés de Roses en 2009. Roses anciennes et contemporaines sont réparties sous des pergolas autour de 31 placettes qui intègrent aussi des arbustes et des plantes vivaces. Tous les deux ans, le Parc floral accueille la Biennale de la rose parfumée, avec notamment un concours international de rose parfumée.

Le Parc floral de la Beaujoire est également remarquable pour sa collection de magnolias : plus de 340 variétés différentes, dont certaines très rares, sont disposées dans le parc. Cette collection de référence nationale a été labellisée par le Conservatoire de Collections Végétales Spécialisées, avec lequel les jardiniers travaillent régulièrement.

JPEG - 900.5 ko

En parcourant les allées du parc, Pascal nous parle de son métier, de ses équipes qui travaillent tous les ans à l’embellissement du parc, des tendances de composition de parterres qui évoluent. Il nous montre les dallages en pierres réalisés par les jardiniers, nous explique que ses équipes sont réparties selon leur activité (tonte, coupe, etc.) et que ce qui leur demande le plus de temps… c’est le désherbage ! Les jardiniers du parc floral n’utilisent quasiment pas de produits chimiques pour entretenir leurs plantes, l’opération prend donc plus de temps mais c’est pour le bien des plantes et du sol !

Plus d’infos :

  • Parc floral de la Beaujoire
    Route de Saint Joseph, 44300 Nantes
    Tram 1 – arrêt Beaujoire ou Bus C6 - arrêt Roseraie
    Ouvert tous les jours, 8h30-18h30 (20h en été)