On a visité les coulisses… du SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS !

Nouveau lieu d’accueil de résidences d’artistes et de compagnies dédié à la danse, le 783 nous a ouvert sa grande porte vitrée pour nous raconter son histoire et nous faire visiter ses superbes studios !

Derrière l’immense porte tournante du SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS, nous sommes projetés dans une ambiance de chalet de montagne : il fait chaud, nous sommes entourés de bois… Il ne manque plus que le feu crépitant dans un poêle et on s’y croirait !

Nous sommes accueillis par Aurélia Roche Livenais, chargée de développement du lieu. Elle nous raconte son histoire, comment tout est parti de la compagnie de danse 29x27 et d’un de ses mécènes. Celui-ci suivait la compagnie depuis quelques années et a proposé de financer l’achat d’un local et sa rénovation pour créer un lieu de résidence de danse contemporaine à Nantes, à la fois pour la compagnie 29x27 mais aussi pour d’autres compagnies.

JPEG - 42.8 ko

Il a fallu deux années pour imaginer ce projet, trouver le bon emplacement et rendre les locaux utilisables. Ouvert en octobre 2012, il accueille 3 espaces de bureaux et 2 studios, un de 150 m² et un de 80 m². Aurélia nous fait ensuite visiter les lieux, nous montons sur la terrasse d’un appartement pour découvrir le petit studio de 80 m² où une compagnie de danse indienne travaille.

De retour dans le hall, nous enlevons nos chaussures pour rentrer dans le grand studio et nous installer sur des coussins à même le parquet. « C’est un parquet spécial pour les danseurs, très bien mais aussi très fragile, alors on y fait attention ! » Aurélia nous parle alors des missions du SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS, des ateliers proposés, à la fois pour les professionnels et les amateurs, des spectacles proposés aux adhérents, des rencontres organisées… tout ça en plus des résidences.

JPEG - 22 ko

La visite se clôture par une rencontre dans le cadre des Jours des Dires avec Florence Casanave, qui crée à travers le collectif Body Works (Rennes), et Audrey Bodiguel à travers VLAM productions (Nantes). Ces deux jeunes auteures chorégraphiques ont pu échanger avec les visiteurs sur leur parcours, leurs projets artistiques mais aussi leur quotidien au sein de jeunes compagnies de danse.

Lucille, chargée des visites de coulisses