Visite des Coulisses de POL’n dans le cadre de la semaine de mobilisation associative « Rebattons les cartes »

Cette année, ce ne sont pas seulement les bourgeons que fera éclore le printemps, mais aussi une semaine de mobilisation associative, qui aura lieu du 16 au 20 mars. A cette occasion nous vous proposons une Visite des Coulisses de POL’n, qui se terminera par une conférence gesticulée. Une visite sous le signe de l’expérimentation artistique et de la mutualisation des pratiques et des idées.

Programme de la visite du mercredi 18 mars à 18h :

  • 18h – 18h45  : Présentation des locaux de POL’n et de ses activités
  • 18h45 – 19h15 : Présentation du CAC 44 et de la semaine d’action
  • 19h30 : Conférence gesticulée sur les conditions de travail dans l’associatif

Pol’N, un lieu alternatif et un lieu de partage

Niché au fond d’une petite cour pavée rue des Olivettes, POL’n est une association regroupant des individus et des structures au service de l’expérimentation artistique et de la mutualisation des pratiques et des idées.

JPEG - 62.9 ko

L’association est née en 2000 suite à la rencontre d’artistes, d’administrateurs du spectacle et de chercheurs, formulant de leur expérience sur le terrain les mêmes constats : la précarité du secteur culturel, l’isolement de ses acteurs, la difficulté d’accès aux équipements culturels, le cloisonnement des disciplines et de leur public. Ces acteurs se sont regroupés pour demander un lieu de création, mais également pour construire un projet collectif en réponse à ces constats.
Le projet de POL’n se veut différent et complémentaire des lieux (à vocation artistique) institutionnels et alternatifs de la Région.
Les mots d’ordre de la structure : expérimentation, mutualisation, liberté d’expression et transdisciplinarité .
Concerts, lectures, expositions, projections, le lieu est à la fois un lieu où des associations travaillent au quotidien et un lieu de diffusion artistique.

Le CAC 44 et la semaine de mobilisation « Rebattons les cartes »

En 2014, le site du Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports hissait l’engagement associatif au rang de grande cause nationale, « une étape importante dans la reconnaissance du rôle essentiel et pourtant souvent méconnu que les associations jouent dans la société civile, au service de l’intérêt général ».
La réalité aujourd’hui est pourtant la fragilisation extrême des associations, conséquence directe des mesures d’austérité, de la baisse des subventions publiques et de la baisse des dotations aux collectivités. Les impacts sont concrets : gestion dans l’incertitude permanente, recul des actions, marchandisation des projets associatifs, forte pression sur les dirigeants bénévoles, précarisation des conditions de travail, licenciements [1], disparition d’associations...
Défendant l’idée qu’à toutes les échelles et depuis tous les statuts, chacun-e a la possibilité de se positionner face aux orientations prises et d’agir en faveur d’alternatives aux choix qu’on leur impose, un certain nombre d’associations Nantaises ont décidé de créer un collectif local, dans la lignée du CAC, le collectif des associations citoyennes.
Du 16 au 22 mars, le Collectif des Associations Citoyennes de Loire-Atlantique (CAC 44) se mobilise et propose des temps de sensibilisation, d’action et de réflexion sur l’importance du monde associatif dans notre société, à Nantes et dans plusieurs communes du département.

JPEG - 327.4 ko

Dans le cadre de cette semaine, intitulée « Rebattons les cartes », une conférence gesticulée sera proposée le mercredi 18 mars à 19h30.

Une conférence gesticulée

Une conférence gesticulée est un spectacle situé à l’intersection entre le théâtre et la conférence. Ce concept a été développé par Franck Lepage, dans le cadre de la Scop le Pavé. Il se définit comme un Coluche Bourdieusien.
Côté Bourdieu, la conférence gesticulée emprunte le savoir froid sur un sujet, et la radicalité (revenir aux racines de ce sujet). Côté Coluche, on trouve les histoires de vie des conférenciers-gesticulants par rapport à ce sujet, de l’humour et de l’auto-dérision. Au delà de la simple dénonciation, ce type de conférence a aussi pour objet de montrer comment penser autrement, ce qu’on peut faire pour agir sur ce sujet. Tout l’art de la conférence gesticulée consiste donc à prendre le temps de ramasser de la matière sur chacun de ces fils puis de les tisser entre eux.

JPEG - 90 ko
JPEG - 16.1 ko

[1Dans un rapport datant de septembre 2014, le Collectif des Associations Citoyennes estime que près de 40 000 emplois associatifs sont voués à disparaître en 2014-2015 et plus de 250 000 au total à l’horizon 2017.


Dans l'agenda

  • Visite des Coulisses de POL’n dans le cadre de la semaine de mobilisation associative « Rebattons les cartes » :
    >> le mercredi 18 mars 2015 de 18:00 à 21:00