« A l’écoute du double chant » par la Compagnie des Borborygmes à la Salle Vasse

Salle Vasse, 350 fauteuils rouges. Sur scène, un tabouret, deux micros et en fond, plusieurs grands panneaux blancs sur lesquels figurent des caractères de calligraphie chinoise accompagnés de phrases en français. Dans la salle, quelques dizaines de spectateurs seulement pour une représentation un peu particulière intitulée « A l’écoute du double chant ».

François Cheng : la calligraphie comme art de vie

Cette création s’appuie sur l’ouvrage de François Cheng, intitulé « Et le souffle devient signe ». François Cheng est né en 1929 en Chine et vit en France depuis 1948. Il a été élu en 2002 à l’Académie française. La calligraphie a depuis toujours tenu une place prépondérante dans son éducation et dans sa vie et elle est aujourd’hui devenue une vraie discipline qu’il pratique chaque matin. Pour lui, ce n’est pas seulement un art de l’écriture mais une « musique de geste ». Dans cet ouvrage, il tente de transmettre cette passion et présente plusieurs de ses œuvres, chacune accompagnée d’un poème ou d’un texte évoquant un souvenir.

JPEG - 22.1 ko

Au-delà du simple moyen de communication

Le spectacle reprend des passages de ce livre lus ou chantés par une femme. Elle est accompagnée d’un violoncelle qui ponctue ces récits comme le ferait la musique d’un film. En fond de scène, sont projetés les œuvres de François Cheng. Dans ces extraits, les caractères sont assimilés à des êtres vivants : les termes « chair », « sang » ou « muscle » sont employés pour les décrire. La voix de la conteuse-chanteuse restitue également les bruits de la nature évoqués dans les textes : un chant d’oiseau, le croassement d’une grenouille, le clapotis de l’eau… Les caractères sont aussi musique et possèdent leur propre rythme, leur propre cadence. C’est un système fait de métaphores, comme par exemple celle de l’idéogramme signifiant « souffle ». Celui-ci est construit en deux parties : l’une représentant un grain de riz et l’autre la vapeur qui s’échappe lors de sa cuisson. L’ensemble signifie « souffle ». La calligraphie est plus qu’un ensemble de caractères servant à exprimer des idées. Elle est aussi art graphique, peinture, chant, musique.

  • La compagnie des Borborygmes
  • Isabelle Grimbert : voix, conception et direction artistique
  • Paul Colomb : violoncelle
  • Maxence Flepp : conception vidéographique

Maud Boivin