A quoi tu joues ?

Quelle est la limite ? Pour cette fois, la chute. Pour une autre, va savoir, le plaisir de l’instant et ses conséquences sont aléatoires…

Pour présenter leur création en cours, un duo rêvé depuis quelques années, Jonas et Sébastien de la Cie Galapiat jouent et se jouent de nous. Une manière d’affirmer, d’un air aventureux, ce qui les lie.

Comme dictée par jeu et défi, la poésie du risque.

Entre une éprouvante danse des couteaux et une partie de ping pong buccale, tout devient possible entre l’un et l’autre, de l’un à l’autre, de l’un pour l’autre.

JPEG - 104.8 ko

Mais jusqu’où ? Partager une banane, plier un drap en masque à gaz, s’inventer un western japonais, une petite fléchette dans le bras… J’aime les imaginer en cours de création, je suis presque déçue d’en voir simplement la représentation.

L’énergie donnée au défi, pour aller toujours plus loin, pour s’amuser sans s’arrêter.

“Areski, t’as pas entendu un truc bizarre ?” [...]
"Une chose qui n’est plus soutenue par rien, tombe. C’est ce qu’on appelle l’apesanteur. C’est normal. Lalalala lalalala”
Demandez à Areski & Brigitte Fontaine !

CF.