Au point du jour, Cie Presque Siamoise

La compagnie Presque Siamoises nous offre le p’tit déj avec son spectacle étonnant de bonne humeur, Au Point du Jour, un Dimanche matin à Indre, l’oreiller encore imprimé sur la joue...

Il est rare de cueillir le spectateur au réveil et à jeun, habituellement c’est après le boulot et plein les pattes qu’on se détend dans les fauteuils rouges du théâtre. Cette fois, "Au point du jour" et les yeux plein de rêves on entre à l’intérieur d’un terrier et derrière un rideau rouge pailleté, comme Alice, on s’installe en demi-lune face aux bocaux marqués "mange-moi" et rehaussés d’une description en poème.

Les mécanismes de représentation adoptent une forme spectaculaire, le service du café se fait à l’envers et avec les pieds, les œufs à la coque volent encore chauds, on est dimanche matin et tout le monde sourit en passant la confiture à son nouveau voisin. Voilà qui interroge le degré d’implication du spectateur dans le spectacle, dans la cuisine, dans ces gestes quotidiens. Comment l’écoute de ceux qui nous entourent se modifie-t-elle en fonction de l’heure et du lieu ? La scène se déroule parfois à quelques centimètres sans provoquer de gêne, est-ce une question de contexte, les regards échangés ont transformé l’espace de représentation en lieu intime. L’alternance entre des temps de contemplation et des moments de participation suscite rires et exclamations bienveillantes.
On se réveille en douceur, on semble être au sein d’une grande famille.
Il fallait que toute cette magie se concrétise, ne pas laisser les moments propices à la création s’envoler, élargir le plaisir d’être ensemble, idée de génie de la compagnie que d’apporter moult cartes postales à écrire et envoyer.
Une belle réussite,
à partager ;)

JPEG - 182.4 ko

H.