Bertrand Obrée : Tissage de musiques bretonnes et orientales

Le Nouveau Pavillon de Bouguenais, lieu de découverte de la scène musicale du monde et de tout genre, nous a proposé, une fois de plus, un concert avec un groupe possédant un style bien a lui : Un mélange de chants bretons traditionnels et de musiques aux sonorités orientales. Une écoute très agréable même si un peu plus d’énergie n’aurait pas été pour me déplaire.

Les 5 membres du groupe arrivent sur scène les uns après les autres. Une fois les 4 musiciens arrivés, Bertrand Obrée arrive sur scène, timide et réservé. Après un coup de diapason, il commence à chanter et alors on comprend rapidement la présentation qu’il nous a été fait de lui : un excellent chanteur qui va nous faire voyager sur des chants bretons mêlés à de la musique traditionnelle orientale.
Le premier morceau interprété va crescendo dans le rythme et dans l’intensité musicale, cela annonçait un concert entrainant vous donnant l’envie de danser. Que nenni ! Le rythme de cette première chanson a vite été éteint par la deuxième qui vient contraster avec le côté groovy du premier morceau. En effet, il s’en est suivi un ensemble de chansons qui, bien que mettant la magnifique voix de Bertrand Obrée ainsi que l’intensité des chants bretons en valeur, fut plus calme, plus reposant que le début du concert. On peut alors se surprendre à se laisser emporter par les histoires que nous racontent ces chants (une mère attendant le retour de son enfant parti du foyer par exemple) tout en regardant les habiles musiciens lier le rythme de musiques bretonnes et orientales avec leurs instruments (oudes, contrebasse, violon, percussions). Au milieu de ses rythmes lents mais envoûtants, Bertrand Obrée danse, comme possédé par ces sons venus de l’Orient. Une fin de concert avec un ou deux morceaux plus rythmés et un rappel en solo voix de Bertrand Obrée ont conclu cette soirée au Nouveau Pavillon tout en douceur.

Le groupe dont il s’agit ici des premiers concerts, a amplement mérité les applaudissements du public. Les musiciens, ainsi que Bertand Obrée, sont restés après le concert pour discuter et boire quelques verres avec le public. Les artistes sont très accessibles et ont répondu à nos questions sur leur musique et leurs instruments avec plaisir. Le côté humain développé par les concerts du Nouveau Pavillon est remarquable et désacralise les artistes, c’est vraiment agréable.
On ressort en se disant qu’on a vu un bon concert, au genre atypique, que je recommande pour les gens aimant les chants bretons. Ils ne seront pas dépaysés et sauront apprécier ce côté oriental si doux de la musique de Bertrand Obrée. Je tiens à remercier le Nouveau Pavillon pour permettre à de tels artistes de se produire.

Amaury Courtois