Borderline investigation : Ne soyez pas bornés !

Parti à ce spectacle en totale ignorance de cause, je me retrouve sur les sièges de la grande salle du LU, avec une salle quasiment comble. Alors que le public s’installe doucement, 4 personnes se tiennent déjà sur scène, on dirait qu’elles attendent, nerveuses de commencer…Je ressens une certaine tension dans la salle, les 4 acteurs bougent peu. Il y a une image projetée sur un écran, on dirait un document PowerPoint…et c’est le cas !
Je me demande alors ou je suis arrivé, à une conférence ? Qu’elle en sera le sujet ?

C’est alors que le premier intervenant prend la parole, il s’exprime bien et clairement, de nombreuses notes subtiles d’humour ponctuent sa présentation de la « conférence » que lui et ses associés vont tenir. Ils nous expliquent alors le but de l’association qu’ils ont créé avec plusieurs experts de différentes origines : étudier le phénomène des frontières que l’homme à créer de son vivant. Chaque intervenant prendra la parole et nous expliquera la frontière qu’il a étudiée. Ces interventions nous décrivent des situations stupides, aux limites de l’absurde.

L’absurde…il en est question dans ce spectacle puisqu’il s’agit de la forme d’humour la plus utilisée par tous les intervenants. On se croirait parfois dans un sketch d’Arnaud Tsamère, qui part d’un point A et fait tout pour ne pas arriver au point B et qui n’a ni queue ni tête. En effet, alors que l’un parle de frontières et de ponts, un autre intervenant vient mettre des illustrations qui ont pour but d’imager les parenthèses du discours du premier et qui, arrivent à devenir le sujet principal du discours. On en vient à nous parler d’espèces de papillons, de vaches, de fleurs, etc. Lorsque cela prend c’est drôle, mais ici ce type d’humour était un peu trop présent à mon goût et parfois je ne savais plus où donner de la tête pendant le spectacle.

En revanche, il faut saluer la qualité de la mise en scène et le jeu de Frédéric Ferrer, qui utilise divers artifices pour nous faire rire (décors, vidéos, tableaux, dessins) et toujours à bon escient. Si vous aimez l’absurde allez voir ce spectacle qui vous plaira à coup sûr, sinon passez votre chemin.

Amaury Courtois