Bouquet final pour le Festival Europhonik

Je me retrouve avec plaisir à un an d’intervalle à cette soirée au Stéréolux organisée par le Nouveau Pavillon pour le Festival Europhonik.

Le Festival quoi ? Mais si vous savez ce festival qui vous fait découvrir les musiques du monde traditionnelles et pour le coup pour le 23 mars qui vous fait aussi danser (beaucoup) !
Avant de rentrer dans la salle Maxi nous sommes donc invités à coller sur nos chaussures une gommette verte et une gommette jaune… Cela nous permettra de suivre les instructions pour les pas de danse en essayant d’oublier qu’on confond toujours notre droite et notre gauche..

Le premier groupe qui entre en scène s’appelle Little Big noz et il est accompagné des orchestres à danser du Sud Loire. Beaucoup de musiciens, ils ne tiennent d’ailleurs pas tous sur scène, beaucoup d’enfants aussi et ça fait plaisir de voir un tel engouement pour les instruments de musique.

Nous avons eu ensuite la venue de N’Diaz dont les musiciens étaient montés sur ressort, ils dégageaient vraiment une énergie impressionnante et les danses se sont enchaînées, je vous avoue je ne les ai pas toutes faites. Des danses bretonnes traditionnelles mais teintées d’accents orientaux, je vous invite à les écouter.

Ensuite Ciac Boum a débarqué sur scène pour nous enseigner les danses populaires du Poitou, l’ambiance était vraiment bon enfant, et tout le monde s’est prêté à ces danses dont on a moins l’habitude par rapport aux danses bretonnes. J’ai trouvé intéressant de transmettre les danses, et les chants, via cette soirée.

Je n’ai malheureusement pas eu assez d’énergie pour aller jusqu’au bout de la soirée pour découvrir Antonio Castrignanò mais c’est pour vous dire que c’est une soirée ou vous pouvez vraiment danser jusqu’au bout de la nuiiiiit. Je vous dis à l’année prochaine ? Ou autour d’un concert au Nouveau Pavillon.

Alice