Cadavre au menu

Ça vous dit des restes humains pour déjeuner ? Rendez vous au Piano’cktail de Bouguenais pour voir la gelée d’arbre en représentation.

Meurtriers et anthropophages

La pièce commence par une musique de kill Bill et des coups de feu retentissent. Les deux tueurs plus que présumés , se demandent que faire du corps. Après quelques propositions, ils se disent pourquoi pas le déguster après l’avoir fait déguster...
Ils se font arrêter par la police et finissent en prison, chez le psy, les fous et tout cela dans l’ordre ou dans le désordre de leurs têtes. Très vite, aidé par un directeur de zonz’ véreux, ils se font la belle. Et de là, débute une cavale sanglante et insensée...

JPEG - 92.3 ko

Conte de noël sur fond noir

La gelée d’arbre reprend les codes des contes de Noël : neige, nouveau né divin, chants sacrés, apparitions divines (clin d’œil à la mise en scène !). Mais cela ressemble tout, sauf à un conte de Noël, les meurtres s’enchainent, les romances se font sous fond de trahison et de haine, les flics sont loin d’être honnêtes et sont libidineux, et des personnages ont tous un certain intérêt pour le gain ! Pas de félicité même pour Noël. A part, quelques dames de messe, ayant une foi inconditionnel en dieu, la plupart des personnages ont plutôt une part sombre, mais rêvant chacun d’un peu d’amour ou de tendresse...

Mise en abime des coupables

Pendant tout le spectacle, les comédiens jouent avec le public. Une femme interrompt deux fois le spectacle pour nous distribuer le programme de cette échappée sanglante. Un faux spectateur annonce qu’il s’ennuie et donne les pistes aux comédiens pour faire avancer l’histoire. Ensuite, il tente vainement de partir discrètement du théâtre mais se fait stopper par les deux tueurs amateurs de chair humaine. On comprend qu’il se fait abattre froidement et finit en plat chaud. Personne d’autre du public n’ose contester le déroulé de la pièce. On ne sait jamais. Moi perso je veux pas finir dans une grand marmite !

Humour noir

La gelée d’arbre, une pièce noire, mais où on l’on rit beaucoup de la mise en scène originale (les entrées, les sorties, les valises roulantes...) des personnages improbables, des blagues à double sens, et d’une histoire insensée. Une excellente curiosité a voir !

Claire