Causons d’amour avec Yannick Jaulin

J’ai été « Causer d’amour » avec Yannick Jaulin à la Soufflerie de Rezé, le vendredi 14 décembre.

Il est 20h22, je suis assise sur mon siège, confortablement installée, j’attends l’ouverture des rideaux avec impatience. J’ai vraiment hâte de le découvrir. J’en profite pour observer la salle…Il y a là beaucoup de « têtes blanches », des fans inexorables de Yannick Jaulin, des groupies, des familles, et des « non-initiés » comme moi.

20h30, c’est bon le spectacle commence !

3 personnes sur scène, un contrebassiste, une violoniste et Yannick Jaulin.

Premier trait d’humour en rapport avec sa langue natale : le patois vendéen

Et d’un coup la légèreté s’envole et je comprends que ce spectacle ne parlera pas de belles histoires d’amour, douces, illusoires et bien emballées, mais du véritable « amour vache », des tréfonds des sentiments humains, des blessures et des tabous…

Je me visse un peu sur ma chaise, ça résonne au fond de moi et je frémis.

Yannick Jaulin nous parle de sexe caché, de tabous, d’amour de soi, d’amour des autres, des blessures de l’âme, de barbe-bleue et nous emmène à la rencontre de lui, de son histoire.

Un spectacle très riche, artistiquement très réussi, qui ne laisse certainement pas indifférent.
Quand je ressors de la salle, j’observe les « têtes blanches » et je me demande comment des hommes et femmes de cette génération ont reçu le spectacle…Ils ont tous l’air ravi mais moi je suis un peu secoué.

J’ai beaucoup aimé cette rencontre avec Yannick Jaulin et je recommande à tous d’aller se faire chambouler par son spectacle.

Julie.