Ces mecs sont des machines

Ils collectionnent les prix et les records, dans la salle c’est exclamations, fous rires et ovation, les artistes de la compagnie québécoise machine de cirque se situent à la pointe, notamment sur planche coréenne.

Le spectacle machine de cirque de la compagnie éponyme fait la part belle au cirque traditionnel, dans certains cas cela pourrait être une critique, mais en l’occurrence c’est le multi-pass interdisciplinaire du spectacle. Planche coréenne, mât chinois, numéro de jonglage, acrobaties sur vélo ou encore clown, la fluidité des numéros doit beaucoup à la musique live, qui transforme le show en un spectacle complet et la batterie en instrument fou.
Le cirque fait du corps un instrument ou pire, un terrain de jeux. Comme le prouve par exemple le fameux numéro des serviettes qui laisse les acrobates en tenu d’Adam sur scène, ne pas rater la serviette est une façon d’envisager le danger autrement.
Le cirque à ceci d’exceptionnel par rapport à d’autres domaines du spectacle vivant que les circassiens ont vraiment l’air de s’amuser sur scène. Le plaisir est communicatif.

Et si on lâchait tout pour apprendre à marcher sur la tête ? Et si on profitait du chômage pour se mettre à la médiation sur bmx ? Et si la solution eco sociale aux problèmes de fin du monde était dans les arts du spectacle ?
Ça laisse rêveur...

A+

H.