Consultation de velours au théâtre de Poche Graslin

Dimanche 24 février 2019 :
Encore des vacances d’hiver qui s’achèvent dans les songes et la déshydratation …
Fatiguée d’avoir bu pour fêter le succès d’Angèle aux Victoires de la Musique. Exténuée d’avoir picolé avec les saisonniers des Pyrénées. ANÉANTIE de devoir se saouler pour oublier que les magnolias commencent déjà à fleurir.

En suivant les conseils de Pasteur, pendant mes congés, j’essaie toujours de trouver plus de philosophie dans les bouteilles de vin que dans les livres… Et cela fonctionne aussi bien dans la vie que sur les planches.

Sur le divan du premier rang, j’assiste à une séance d’apéro-thérapie entre deux colocataires. Assises autour d’un simple blanc posé sur une simple table, les comédiennes se confisent (un mixe entre « se confier » et « tiser »).

Crescendo, on en sait un peu plus sur leurs amis, leurs amours, leurs emmerdes. Piano, piano, je me retrouve dans leurs frasques. Cette comédie serait-elle le reflet de ma vie ? Drôle, tendre et fraternelle ! Cette pièce m’envoie-t-elle un signe ? Le signe d’aller boire une bière entre copines après le spectacle :)

« Mmmmmh je vois, oui .. » me dirait l’ouvreuse !

Camille Heebie, est déjà guérie