Cycle Jim Jarmusch au Cinématographe : venez...

Retour sur la rétrospective des films Jim Jarmusch qui s’est déroulée au Cinématographe du 14 au 25 février.

Le lieu : Le Cinématographe, pour celles et ceux qui n’y sont jamais allé.e.s, c’est ce cinéma associatif indépendant qui présente des films historiques qui ont marqué l’histoire du cinéma. Le lieu est juste dépaysant et très atypique, on se trouve dans une ancienne chapelle. C’est le lourd rideau rouge qui découvre l’écran à chaque séance sur ce qui devait être l’autel. Côté tarif, si vraiment vous n’avez aucun tarif préférentiel il vous en coûtera la modique somme de 5 € et bonus le samedi tous les films sont à 3€. Ils proposent aussi des ciné concerts, des leçons de cinéma et des places de cinéma en attente sur le modèle des cafés suspendus. Bref, j’adore cet endroit ou j’aimerais pouvoir venir plus souvent (avec vous ? :) )

Le concept : Pour le format rétrospective, proposé plusieurs fois dans l’année par le cinéma, un réalisateur est mis à l’honneur et tous ses films sont diffusés. Il n’en manquait qu’un pour Jim Jarmusch. Cela permet de vraiment pouvoir identifier le style du réalisateur, sa patte et situer aussi le cinéma d’un certain courant, d’une certaine époque. J’ai donc pu aller voir Dead Man, Stranger than paradise et Down by law et j’avais déjà vu Only lovers left alive auparavant.
Ce que j’ai également beaucoup apprécié c’est la conférence d’introduction à la rétrospective par Philippe Azoury, journaliste cinéma et auteur de l’ouvrage « Jim Jarmusch, une autre allure ». La salle était comble ce qui a surpris tout le monde ! Le journaliste a eu la chance de rencontrer à quelques rares occasions le réalisateur et il a très bien réussi à nous transmettre la conception du cinéma de M. Jarmusch je trouve. On pourrait la qualifier d’anticonformiste, lente et toujours voulant mettre en avant des minorités de différents types, ce qui ne se faisait pas à l’époque.

Petit bonus, le Cinématographe possède sa chaîne de podcast et il y en a un sur notre ami Jim Jarmusch ;)