De l’humour au menu

Vendredi 20 novembre, mon ami et moi partons à la compagnie du café-théâtre de Nantes voir un spectacle "les agios". Envie d’humour dans cette période agitée, nous sommes pressés de voir le menu. Pourquoi les agios ? Parce que cela fait chier tout le monde de les payer. " Excellente entrée " en matière, nous sommes impatients de passer à table.

Amuses bouche

Au début du spectacle, un des deux comédiens est au synthé et interprète des petites chansons rigolotes, comme bécassine c’est ma cousine. Ça débute comme un music ball. Tout au long de la représentation, la musique est le fil conducteur : des chansons au Kazou joué avec le nez ; des imitations au synthé de Claude François, de Michel Delpech et des chansons tirées de la comédie musicale de star mania ; une parodie de la France a un incroyable talent ; et une leçon d’apprentissage au piano assez épique. Humour frais et léger...

Plat de résistance

L’un des deux comédiens enchaîne les personnages et les interprète plutôt bien : un plouc ayant un problème nasal, un jeune avec plein de piercings, un poète grec (désopilant !), un vendeur débutant de la Fnac ayant une classification originale, un aveugle dans un parc... Le duo d’acteurs fonctionne plutôt bien avec un qui joue les rôles de simples d’esprit et l’autre qui interprète les personnages plus sérieux. Cela me rappelle plus encore les codes des anciens spectacles avec ce même type de ficelles.

Dessert : entre... Mais

Entre les sketchs, se glissent des petites pastilles ou capsules d’humour. Un des comédiens nous fait une revue de presse à sa manière avec les actualités revues et corrigées... Nabilla, la SNCF, Rocco Siffredi et les adolescents... Tout le monde y passe. Un peu dommage... les scènettes manquent un peu de lien entre elles et de piment...

Rester sur sa faim

A la fin de la représentation, nous sommes un peu restés sur notre faim : certains personnages sont bons, des répliques excellentes et des idées plutôt bien trouvées. Mais le tout manque de poivre et de sel... Les plats servis sont simples et ce que l’on peut reprocher, c’est que l’originalité n’est pas de mise.
Les deux comédiens nous expliquent qu’un autre spectacle était programmé au départ et qu’ils ont dû le remplacer au pied levé. Ceci explique cela... Au moins, nous ne partirons pas avec des aigreurs d’estomac.

Claire