Des chants occitans au Nouveau Pavillon

La mal coiffée chantait au Nouveau Pavillon de Bouguenais, encore un nom que je ne connaissais pas et que je ne serai sûrement pas allée voir si je n’étais pas inscrite au blog et pourtant ce groupe était vraiment intéressant !

Un beau chœur de voix occitanes féminines et entrainantes à Bouguenais

5 femmes (Myriam Boisserie, Marie Coumes, Laetitia Dutech, Hélène Arnaud et Karine Berny) chantent des chansons du Languedoc en a capella ou accompagnées de plusieurs percussions. Elles ont une voix claire et les chants en canon apportent vraiment une belle mélodie.

En arrivant sur scène, toutes habillées en noir, elles commencent à chanter en occitan. La scène est proche de nous et on se rend bien compte de la puissance de leur voix et de l’échange qui se fait entre les chanteuses. D’abord a capella, leur voix se mélangent et donnent quelque chose d’un peu magique.
Les chansons suivantes sont accompagnées de percussions (tambourins...) et sont plus rythmées. Je pense que j’aurais préféré assister à ce concert debout surtout que les chants étaient de plus en plus dansants.

Les chansons s’enchaînent sans qu’on comprenne la langue, mais on se laisse entraîner quand même. Ensuite, les chanteuses expliquent un peu certaines histoires que racontent les chansons. On comprend que ce sont en fait des poèmes de Jean-Marie Petit et Léon Cordes mis en musique par Laurent Cavalié. Elles ont pu rencontrer ces poètes dans le sud de la France et on eu envie de chanter leurs œuvres.

Cette langue est très belle et sonne bien en chanson, les chants sont traditionnels et modernes en même temps. Ces femmes ont beaucoup de talent et de belles voix. J’ai passé une bonne soirée qui m’a fait quitter Nantes un instant, et je ne pense pas être la seule car la salle était bien remplie. La programmation du Nouveau Pavillon tournée vers les musiques du monde est vraiment bien.

En rentrant, j’ai pu faire une recherche sur internet les concernant et j’ai découvert qu’elles en étaient à leur 4ème album depuis leur début en 2007 et qu’elles avaient déjà participé à plusieurs festivals, peut-être l’occasion de les revoir un jour !

Cécile Audoly