Des vacances d’été entre amis avec La bombe

On se retrouve plongés au coeur des histoires amicales, amoureuses et familiales de ce groupe composé d’un couple, d’un ami et de la baby sitter anglaise.
Une comédie qui réchauffe par son humour et son thème : les vacances entre amis.

J’entre au Cyclope pour la toute première fois, théâtre caché dans la rue Maréchal Joffre dont je ne connaissais pas l’existence.
Une fois installée dans cette petite salle, on s’y sent bien : les sièges sont confortables comme à la maison.
La proximité avec la scène est un bonus, lorsque les acteurs sont sur scène on est comme avec eux. Lorsque les personnages fument de l’herbe, on a l’impression d’en fumer avec eux : on a le droit aux images mais aussi aux odeurs !
Le côté intimiste aide à l’identification des personnages : on y voit un ami, une mère, une connaissance...
Le contexte est donné : on est dans le salon / salle à manger / cuisine d’une maison de vacances en Corse (posters sur les murs nous le rappelant).

La lumière s’éteint et se rallume sur le premier personnage : une femme en train de dormir sur le canapé assise sur une bouée canard jaune, elle pousse le baby phone qui envoie les cris du bébé qui dort dans la chambre. Nous auront donc à faire à un couple avec enfants et à une mère qui a accouché récemment.
L’arrivée du deuxième personnage : un homme dont la femme vient de le quitter et qui "saute sur tout ce qui bouge" pour reprendre les termes employés pour le décrire. Ce personnage me rappelle quelqu’un : patoche (sébastien patrick !). On cerne donc rapidement le personnage.
Les deux derniers personnages arrivent ensemble : le père un psychologue raté et la "baby sitteuse" anglaise comme le disent les deux premiers personnages très doués en anglais. Et là on pense comprendre le titre : la bombe c’est une façon simple de décrire la baby sitter !

Les deux hommes s’arrachent les attentions de cette jeune et fraîche demoiselle, alors que le mère en est jalouse. Un thème basique mais toujours d’actualité et traité avec beaucoup d’humour ce qui empêche l’ennui du thème vu et revu. C’est le sourire aux lèvres que j’ai suivi la pièce.

Et au moment où l’on pense que le père va céder à ses pulsions envers la baby sitter et que la mère va partir : une bombe est lâchée. Et c’est là qu’on comprend le double sens employé par le créateur avec ce titre. Je ne dévoilerai pas le secret, même s’il est prévisible, pour vous donner envie d’aller voir la pièce !
Mais ne vous inquiétez pas, tout fini bien !

Laura Paytra

Le plus : le sentiment d’être partis en vacances avec des amis. De plus les personnages ont revêtis leurs tenues d’été : tong et short, alors que nous dehors on est paré pour le froid, manteau, écharpe, gants et bonnet.
C’est donc dans une atmosphère réchauffée que j’ai apprécié cette pièce.