Dorsaf Hamdani - un beau voyage à La Soufflerie

Dorsaf Hamdani a une voix chaleureuse, profonde, et suave. Associée au mystère de la langue arabe, cette voix nous emporte loin. Lorsqu’elle chante Barbara, son monde nous paraît plus accessible ; cela est sans compter sur la mélancolie qui se loge dans les textes de la chanteuse française et l’interprétation très juste qu’en fait Dorsaf Hamdani. Un mystère et une profondeur donc qui nous capte et nous enveloppe pendant tout le concert, sur un ton différent lorsque Dorsaf Hamdani chante Barbara ou Fairouz.

La musique s’écoute les yeux fermés. Pour le voyage. Mais aussi parce que la mise en scène (minimaliste) apporte peu de chose au spectacle. Par ailleurs, la chanteuse et ses musiciens sont peu communicants lorsqu’ils s’arrêtent de jouer. La timidité de Dorsaf Hamdani quand elle ne chante pas contraste avec ce qu’elle donne en tant qu’interprète.

Après chaque morceau, les musiciens se referment et leur retenue donne au spectacle un air de récital assez sérieux. Dommage, alors que la musique est chaleureuse et nous procure un panel d’émotions assez surprenant !

J’imagine un concert de Dorsaf Hamdani chez elle en Tunisie, sans scène surélevée, pour être plus proche de ces musiciens talentueux !

Bérangère