Du Molière comme je n’en avais jamais vu !

Un dimanche, en fin d’après-midi, on profite des derniers rayons du soleil en parcourant l’île de Nantes pour se rendre au Théâtre 100 Noms . C’est en plein cœur du Hangar à bananes moderne, et toujours en mouvement, que l’on s’accorde une pause spectacle dans cette magnifique salle où l’on retrouve l’esprit d’un théâtre à l’italienne du XVIIe siècle !

Prenez place dans les fauteuils en velours rouge, et admirer les ornementations de la salle en attendant le début du spectacle.

Sur scène, les comédiens nous interprètent la dernière pièce écrite par Molière , Le malade imaginaire. Pour moi tout n’est que surprises, rires et émerveillements ! L’adaptation est originale et très moderne.

Une grande place est laissée à musique directement joué sur scène (piano), on retrouve également de la chanson française qui s’accorde parfaitement à la pièce, ainsi que des thèmes qui annoncent l’arrivée de certains personnages.

Les personnages, eux, sont hauts en couleur, un comédien peut en interpréter plusieurs ce qui rend les scènes encore plus comique. Les décors et les costumes sont de style Steampunk, ce qui m’a énormément plu.

La pièce et son interprétation sont vraiment très drôles, le public oscille entre rires et applaudissements.

Prenant la forme d’un cabaret qui mêle le cirque, la danse, le théâtre et la musique, on redécouvre avec bonheur ce grand classique, et cela grâce à l’excellent travail des six artistes et de leur équipe. Un grand merci pour ce coup de cœur, la pièce étant programmée jusqu’au mois de mai je vous invite à réserver vos places, vous ne serrez pas déçu !

Rachel