Figure(s) imposée(s) : Dimoné et Askehoug chantent Bashung

« Ce que la chanson a de plus fiévreux lorsqu’elle s’acoquine au rock brûlant »

J’avais découvert la voix chaude et envoûtante de Dimoné il y a quelques temps sur FIP avec sa chanson La grande allée. Pour cette création présentée à La Bouche d’Air, il était accompagné par Askehoug, multi-instrumentiste et ancien bassiste de Louis Chedid et de Stupeflip. A l’occasion de ce concert tous deux étaient entourés de Frantxoa Erreçarret à la batterie et François Puyalto à la basse.

Dimoné et Askehoug montent pour la première fois ensemble sur scène pour un croisement de répertoires entre leurs propres créations et des titres de l’album Figure imposée d’Alain Bashung.
Une ambiance intimiste s’est vite ancrée de la Bouche d’Air où étaient chantées des histoires touchantes, osées et drôles aux allures de Bashung, Murat ou encore Arthur H. Leur parlé-chanté incarnait parfaitement l’écriture imagée des textes oniriques et d’un esprit rock.

« Tu vois, tu vois, une bouffée de ventoline pour notre âme. Une bouffée d’air pour notre âme ... à la Bouche d’Air. Happée apaisée, reprenant du souffle et suspendant les soupirs »

JPEG - 48.5 ko

Une véritable célébration de la chanson française … vibrante de vie !

Askehoug, dandy rock à la veste scintillante et à la moustache bien taillée et Dimoné, toujours élégant et au look légèrement décalé, interpellent le public et se lancent quelques plaisanteries naturelles et bien trouvées.

Ainsi, j’ai pu assister à un concert débordant d’énergie et de conservations improvisées pleines d’humour entre deux chansons. Les deux complices inclassables et fougueux sont contents d’être sur scène et réussissent à nous faire partager ce plaisir !

Emily Cruz Barthelemy