Fontaine en liberté ou lâché de zazous à Rezé

L’insaisissable et indémodable Brigitte Fontaine :
Arrivée à un certain âge, on dit d’une chanteuse que c’est "une grande dame de la chanson", pourtant cette expression ne collerait pas du tout à Brigitte. D’ailleurs elle ne rentre pas dans le paysage très formaté et très lisse de la chanson française. Si ses textes sont poétiques, ses mélodies sont définitivement rock !

Entre PJ Harvey et Patti Smith :
D’ailleurs si elle possède un groupe de fans fidèles et si la critique musicale l’encense, elle n’est pas une chanteuse populaire dont les tubes passent à la radio ! Pourtant reconnue à l’étranger, elle passe en France pour, au mieux, une excentrique dont on commente allègrement ses performances télévisuelles.

Mais... Brigitte Fontaine c’est bien plus que cela !

Une artiste hors norme :

Certains la prennent pour une folle, d’autres pour un génie, et elle se déclare n’être "libre que dans l’écriture". Et pourtant à l’écoute de son dernier album, "J’ai l’honneur d’être", on ne peut que constater encore la liberté de ton, de choix musicaux et de sujets que bien des chanteurs évitent soigneusement.
A 74 ans, Brigitte Fontaine parle de la vieillesse et de la mort dans sa chanson Prohibition : "Je suis vieille et je vous encule / Avec mon look de libellule / Je suis vieille et je vais crever / Un petit détail oublié"... et ça en fait sa jeunesse !
Alors que beaucoup d’artistes de sa génération (ou plus jeunes) se reposent sur leurs standards, Brigitte Fontaine a toujours su s’entourer de jeunes talents et c’est ce qui donne cette modernité à ses albums

Un album, un concert :

Et c’est ce dernier album qu’elle est venue défendre à Rezé dans une salle pleine à craquer. Il y avait beaucoup de gens qui étaient fans de la première heure mais aussi des jeunes au fond de la salle qui découvraient cette artiste iconoclaste.

Toujours accompagnée d’Areski Belkacem, compagnon sur scène et dans la vie, et toujours habillée de la façon la plus farfelue, Brigitte Fontaine était fatiguée ce soir-là mais elle a donné à l’ARC de Rezé un beau concert.

Des moments d’émotions :

On pouvait sentir sur scène la complicité entre les musiciens mais aussi l’attention qu’ils ont pour Brigitte Fontaine et je crois que le public a été sensible à la fragilité qu’elle dégage sur scène.
Épaulée par Areski, entourée de jeunes musiciens talentueux, tous se mettent en retrait pour servir les textes parlés de Brigitte Fontaine. Oui, elle ne chante pas, mais elle scande ou, pour être exact, c’est un chanté-parlé (comme le chanteur Loïc Lantoine). Et d’ailleurs c’était un très beau moment quand la chorale a investi le théâtre et repris juste après, en la réinterprétant, la chanson Prohibition, qui a pris alors une autre connotation.

Il n’y a eu quasiment aucune ancienne chanson et celles-ci étaient réarrangées mais je crois que lorsque les premières notes de "Ah comme la vie est belle" ont résonné, le public était ravi et l’émotion était grande lorsque, après 10 minutes de rappel, ils sont revenus pour interpréter dans un final musical Soufi... le public était conquis.

Pierre-Antoine Lenormand

Un concert de Brigitte Fontaine n’est pas un concert classique, rien n’est jamais figé. On est plus dans le show que dans le concert classique. Vous l’avez compris, Brigitte Fontaine n’est pas une artiste commune, mais un personnage complexe et touchant. Et à cette époque où l’on crée des chanteurs et chanteuses comme des poules en batterie, voir et écouter Brigitte Fontaine est un acte salutaire et ça fait du bien !