Garçons ou le mélange des genres

Trois femmes chantent des titres initialement interprétés par des hommes. Ces paroles gardent tout leur sens dans la bouche de ces femmes. La musique, la chanson, les émotions… n’ont donc pas de sexe. Il est bon de se le rappeler.

Garçons, c’est, tout d’abord, trois femmes : Zaza Fournier, Carmen Maria Vega et Cléa Vincent. Ces chanteuses et musiciennes ont choisi de revisiter des titres des années 50 à 70 interprétés par des hommes. Henri Salvador, Gilbert Bécaud, Johnny Halliday… on aime bien vos versions mais celles du trio androgyne, elles ont un petit quelque chose en plus... De féminin ?

Masculin vs féminin ?

Le ton est de suite donné. Raphaël Thyss, le multi-instrumentiste, entre en scène vêtu d’une robe et d’une perruque. Puis, viennent les trois artistes en chemises et costumes masculins. Ces travestissements mélangent les genres. Mais la musique a-t-elle un sexe ?
Les salutations renforcent ce trouble. Les artistes saluent ces dames et demoiselles. Qu’en est-il de ces messieurs ? Les voilà exclus dès les premières minutes de la soirée ! Serait-ce un spectacle féministe ? Soyez rassurés, ce n’est pas le cas. Garçons plaide pour l’égalité des sexes et non pour le reversement des rapports de force. Et l’humour est un bon moyen de parvenir à ses fins.

La musique n’a pas de sexe

Ces paroles initialement formulées par des hommes sont ici chantées par des femmes – même habillées en hommes, elles restent femmes. Quelque soit le sexe de l’interprète, ces mots gardent la profondeur des émotions qu’ils suscitent. Ces émotions – envie de séduire, peur, amour, colère… – sont partagées par les deux sexes. Les conventions sociales peuvent bien prétendre le contraire. C’est pourtant bien le cas. Nous ressentons les mêmes émotions mais nous ne les laissons pas transparaître de la même façon. Alors, la frontière entre les deux sexes se dissipe.

Un sujet d’actualité

Malgré tous les efforts entrepris, pour atteindre une vraie égalité homme femme, il y a encore beaucoup à faire. Comme le souligne les dernières actualités qui nous renvoient en pleine face des comportements inappropriés.
Aujourd’hui, il est important que chacun, homme et femme, prennent conscience qu’il s’agit, au-delà des distinctions physiques, principalement d’une différenciation culturelle qui ne se basent sur rien de concret.
Alors, oublions ces usages démodés pour vivre dans le respect de chacun… Cette utopie, il ne tient qu’à nous de la concrétiser.

Tout ça pour dire que Garçons est un spectacle musical, un voyage dans le temps, un espace d’étonnement, un sujet de débat… Mais surtout une belle soirée. Si vous l’avez manqué, c’est bien dommage car les artistes n’ont pas prévu de repasser dans le département.
Pour vous rattraper, parcourez leur facebook @garçonsofficiel et découvrez quelques titres.

Vimety