Grâce du dimanche matin

"Au point du jour", au lendemain d’un marathon XL, jusque tard parait-il, nous voilà réunis pour un petit déjeuner des plus atypiques. La Cie Presque Siamoises met en scène ses bizarreries contorsionnées.

Pyjamas de bal et cérémonie du thé sont de mises pour une matinée ensoleillée par les sourires ravies des hôtes de ces voix. D’une comptine catalane pour éveiller les plus endormis au rythme d’Elvis berçant les plus dégourdis, il est 9h15, la parade matinale commence.

Sur la table, le miel de forêt des profondeurs, une théière puis un corps… Orchestrée par trois artistes connectés, la performance donne soif, soif d’en voir encore. Cette proximité sans pareille rend le moment intime mais ne lui retire son spectaculaire. La prestance des artistes est à la fois touchante et absorbante.

Une cassette audio, une tartine et un couteau à beurre, auxquels ajouter trois pincées de poésie, une cuillère à café d’humour, saupoudré de simplicité. Tordez-moi tout ça.

Suspendus ! Autant les bouches bées des spectateurs qui me font fassent, que les corps agiles qui s’entremêlent. Sur un nuage.

Des oeufs, une trompette et des cartes postales, tout est possible, c’est un dimanche matin pas comme les autres. “Quelle est la différence entre le temps et un oeuf ?”

JPEG - 922.9 ko

Le temps passe et un oeuf dure...

Une belle grasse mat proposée par Ici ou là !

CF.