Il était une fois au Théâtre 100 Noms...

Le Théâtre 100 Noms, théâtre à l’italienne au cœur du Hangar à Bananes, et la Meute, sa troupe résidentielle, proposent une adaptation des contes ; non pas sans humour et sans oublier le but premier des contes : éduquer les enfants !

JPEG - 19.9 ko

UN BRIC-A-BRAC DE CONTES

Il était une fois une famille recomposée et pauvre. L’histoire commence lors de son emménagement dans une petite maison sans télévision, ne possédant qu’une seule chambre pour les trois enfants et avec les toilettes au fond du jardin. La tension est palpable au sein de cette fratrie ; en cause : leur nouvelle condition de vie. C’est alors qu’une histoire est demandée à la maman, elle qui les raconte si bien. C’est là que tout commence et que la réalité se mêle à l’imaginaire. Quid du conte ou du réel ?

On retrouve alors tous les personnages des contes les plus populaires mais non pas de façon classique : en effet, ils ont tous été mélangés ! C’est ainsi que l’on découvre le petit-chaperon-rouge-neige, Pierre-Petit-Loup, Cendrillon-au-bois-dormant, les trois-petits-nains et bien d’autres encore.
Dans ce bric-à-brac de personnages, de très nombreux contes et héros sont mentionnés et tous les enfants peuvent s’identifier et reconnaître un de leurs personnages préférés. Il n’est plus question de revivre les contes classiques que l’on connaît par cœur mais de raconter une nouvelle histoire en donnant vie à des nouveaux caractères en s’inspirant des anciens. Et tout le monde y passe : de Barbe-Bleue (en réalité Barbe-Rousse qui a raté sa teinture), aux 7 nains de Blanche-Neige (qui ne sont que 3), en passant par certains objets magiques comme les Bottes de 7 lieues qui peuvent parcourir 21 km !

JPEG - 1.3 Mo

UNE HISTOIRE DE MORALE ?

Ce spectacle a pour but d’amuser petits et grands. Il est pourtant basé sur un ouvrage des plus sérieux : « La Psychanalyse des contes des fées » de Bruno Bettelheim.
N’oublions pas que les contes, notamment ceux de Charles Perrault, ont été écrits, à l’époque, avec une morale afin de prévenir les enfants des dangers de la vie et des obstacles qui se dresseront sur leur passage. La vie n’est justement pas un conte de fées.
Un grand thème abordé dans cet ouvrage est clairement affiché dans « Tous contes fées » : la rivalité fraternelle. Thème dans lequel chaque personne ayant des frères et sœurs se reconnaîtra. Qui ne s’est jamais chamaillé avec les membres de sa famille ?
Les contes servent donc à informer les enfants des épreuves de la vie et des efforts à accomplir. « Tous contes fées » est un conte moderne d’une famille recomposée qui n’a plus un sou et qui va devoir s’entraider pour vivre voire survivre. N’est-ce pas les préoccupations de certaines familles d’aujourd’hui ?

Le spectacle manie plutôt bien le croisement entre humour, morale traditionnelle des contes et complexité du monde contemporain et de ses références pas toujours évidentes à saisir pour les plus jeunes.
Je pense pourtant que rien ne vaut un bon vieux conte. Il reste indémodable, même si la morale n’est pas forcément comprise, les souvenirs que garde un adulte est toujours agréable (malgré la sorcière dévoreuse d’enfants d’Hansel et Gretel ou l’ogre du Petit Poucet, lui aussi mangeur d’enfants !).
Ici les vieux contes se réconcilient avec nos références modernes car l’alliance des deux est faite par petites touches et avec humour.
J’ai retrouvé dans mon exemplaire des « Contes » de Charles Perrault, la morale du « Maître Chat » ou « Chat Botté », qui me plaît beaucoup car, en grandissant, je me suis aperçue à quel point elle est juste et c’est désormais une morale à laquelle j’adhère totalement.

  • "Tous Conte Fées", tous les samedis et dimanches au Théâtre 100 Noms (Hangar à Bananes) du 15 novembre au 4 janvier à 14h30. Spectacle à partir de 7 ans
« Quelque grand soit l’avantage
De jouir d’un riche héritage
Venant à nous de père en fils,
Aux jeunes gens pour l’ordinaire, L’industrie et le savoir-faire
Valent mieux que des bien acquis »

THE END

Quelle est la fin de cette histoire ? La morale de ce spectacle ? Pour le savoir, rendez-vous tous les samedis et dimanches jusqu’au 4 janvier à 14h30. Il serait dommage que j’en dise trop !
Je recommande vivement ce spectacle, malgré des personnages d’enfants trop stéréotypés à mon goût, car il est accessible et drôle pour toute la famille. Il vous fera vivre et revivre de nombreux souvenirs liés à l’enfance.
Et je peux vous promettre, que tout le monde y trouvera son conte !

JPEG - 1.4 Mo

°Coline°