Il vous faudra "Une semaine... pas plus !" pour vous décider !

C’est dans le Hangar à bananes que se cache un magnifique petit théâtre à l’italienne, décoré de manière somptueuse. Qui plus est, le lieu se situe à côté du parking gratuit de la Grue Grise. Le théâtre seul est une raison suffisante pour venir, mais cela est sans oublier une pièce d’une très grande qualité.

Les rebondissements imprévisibles s’enchaînent autour d’une histoire à mourir de rire. Dans la pièce, Paul ne peut plus supporter Sophie avec qui il vit depuis quatre mois. Mais il est incapable de la quitter. C’est alors qu’au détour d’une conversation, il a l’idée d’inviter son ami complice Martin à vivre chez lui. En effet, ce ménage explosif à trois a pour but de faire en sorte que Sophie parte du domicile et le quitte.
Le prétexte utilisé par Paul pour faire venir Martin est le faux décès de sa mère. Ainsi dans un humour décalé, fortement marqué par un comique de situation délicieux, seront énoncées différentes phases du deuil selon Freud.

L’évolution du caractère du personnage de Martin, en particulier, renforce le côté psychologique de la pièce dissimulé derrière le rire. Par ailleurs, progressivement, le principal protagoniste se mimé-tise en Martin lui-même, qui réussit certes à envahir le ménage, mais surtout à s’imposer sur les planches de la scène. Le deuil de Martin est accompagné par des mimiques très appréciées par le public, à en croire le fou rire de la salle.

Très drôle, cette pièce "Une semaine... pas plus !" saura vous convaincre en une semaine, pas plus, à vous rendre au Théâtre 100 noms, avant le 29 Juin 2019, dernière représentation à Nantes.

Adrien Barrier