J’ai mis de l’or dans mes cheveux, un peu de noir sur mes yeux…

"Je venais d’avoir 18 ans" - de et par Caroline Aïn.

La rue, c’est le quotidien de Gina, 30 ans, sans abri. Gina est incarné par la comédienne Caroline Aïn. Gina, Caroline, Gina, Caroline, Gina ou Caroline ?
La comédienne incarne pleinement son personnage et nous livre un portrait sincère et réaliste d’une femme à la rue, portée par une passion sans commune mesure pour Dalida.

La vie de Gina est centrée sur Dalida, elle est son passée, son présent et son moteur pour avancer. Dalida la sauve du désespoir et lui permet d’exister.

A l’origine du spectacle il y a des rencontres et des histoires. Des portraits de femme sans abri que Caroline Aïn est allée rencontrer pour nourrir son personnage et faire passer un message ? C’est ce qu’elle exprime en tout cas à la fin de son spectacle, une volonté de nous faire changer de regard sur les SDF.

En toute sincérité, Caroline nous livre un portrait dur, adouci pour une bonne dose d’humour. Elle réussit à recréer sur scène le malaise qui nous saisit lorsque l’on croise un sans-abri : ce cocktail de pitié, dégout, gêne et surtout ce mécanisme de protection : « ne vient pas me chercher car je ne saurais pas comment réagir… ».
Sentiment qui nous saisit lorsqu’elle prend à partie le public et s’impose à nous, en recréant l’insistance d’une personne à la rue, qui finalement cherche surtout de la considération et de l’aide.

J’interprète ce spectacle comme un appel à plus d’humanité envers les sans-abri : n’oublions pas qu’un sourire peut tout changer et que l’indifférence est la pire des façons de réagir à un appel à l’aide.

Ce spectacle soulève quantité de questions et j’aurais plaisir à y voir une suite. Un spectacle d’une heure qui passe en 1 minute. Que va devenir Gina ? On est triste de la quitter. Le spectacle pose un constat et on a envie d’aller ensemble plus loin dans ce débat sous-jacent, que l’on ne prend pas assez le temps d’avoir.

Bravo pour l’interprétation du personnage et la justesse des propos.

Julie