Je chante…

Ce dimanche 20 novembre 2016, les membres de l’atelier du chant scénique était en représentation à la Compagnie du Café-théâtre pour leur comédie musicale. Ils reprennent les plus grands succès de Charles Trénet dans "En...chantez Monsieur Trénet".

Un dimanche après-midi pluvieux, de ceux où l’on est jamais aussi bien qu’au fond de son lit avec un gros chocolat chaud, et même un petit gâteau à tremper dedans.
Moi, je suis dans ce lieu magique, au 6 de la rue des Carmélites, à la Compagnie du Café-Thếatre. Je m’en vais faire plus ample connaissance avec Charles Trénet pour le spectacle « En… chantez Monsieur Trénet ». La salle est pleine, quel succès !

Sur scène, on peut trouver un électrophone et un micro vintage. En fond sonore, des chansons contemporaines de Trénet, des années 40. Le public est baigné de suite dans l’ambiance.

JPEG - 80 ko
Crédit photo : Mickaël Foucault - facebook du spectacle.

Entrent alors onze comédiens/chanteurs pleins d’entrain. Ils reprennent les plus grands succès de Charles Trénet. Entre les chansons, le Fou chantant intervient, pour se raconter lui-même, parler de sa vie et sa carrière via des extraits de l’époque. Pendant plus d’une heure trente, ces joyeux lurons nous emmènent sur la Nationale 7 pour un moment d’évasion, de joie, d’émotions et même de nostalgie. On connaît tous au moins une chanson du Fou chantant ! Mais si, cherchez bien… Y’a d’la joie, La mer, Boum !, Je chante, Un jardin extraordinaire, Douce France, Le soleil et la lune… Alors, je n’ai pas raison ?

Vincent Vaccaro, qui a mis en scène « En...chantez Monsieur Trénet », en est également le directeur artistique. Le choix a été fait d’assumer la musique en live sur scène et Vincent Vaccaro est un membre à part entière de la troupe. Sur scène, il accompagne les onze chanteurs/comédiens amateurs. Il se fait à la fois le chef d’orchestre et l’animateur de ce qui rappelle une colonie de vacances, avec tous ces « amateurs, parfois difficiles à gérer », dit-il.

Cette comédie musicale est entièrement composée d’amateurs. Il s’agit du « spectacle de fin d’année » de l’an dernier, par le cours de chant scénique, dirigé par Vincent Vaccaro, justement. Devant le succès des représentations en juin, d’autres dates ont été ajoutées. Il joueront entre autres en janvier, en mars, mais surtout pour la soirée du nouvel an, avec deux représentations au cinéma Bonne Garde, quartier St Jacques (19h et 21h30).

Chloé Miot