Kohndo et JP Manova à la Barakason

Kohndo, ex-membre de la Cliqua, et JP Manova ont débarqué à La Barakason le jeudi 1er décembre 2016. Cela avait été annoncé comme La soirée Hip Hop de cette fin d’année. On remercie La Soufflerie d’organiser ce genre d’évènement.

Ce que j’aime dans les concerts, c’est l’énergie et la passion que les artistes arrivent à transmettre à leur public. Et la salle du Barakason permet une proximité, et une réelle rencontre peut se faire avec l’artiste.

Première partie, Kohndo entre en scène et annonce la couleur, c’est doux, posé, tranquille ! C’est un véritable groupe que l’on découvre sur scène. Ce n’est pas qu’un rappeur mais un trio composé d’un MC, d’un beatmaker et d’un saxophoniste-trompettiste, qui fait aussi les backs. Ce sont des questions-réponses, de la phrase musicale aux joutes verbales, la rythmique s’élève peu à peu. Les rimes de ses nouveaux textes s’enchainent ainsi avec douceur. Kohndo propose un set intéressant concernant son dernier album « Intra-muros » mais qui aurait pu laisser les fans sur leurs fins.
A la moitié du concert, Kohndo commence à réellement s’amuser avec son acolyte aux platines et propose ses classiques comme « Microphone sans holster », « Mon monde » ou encore « La partition » attendus par un public averti.
Une bonne et douce première partie qui ouvre la voie à JP Manova.
Un premier album à découvrir en concert car JP Manova est un artiste de la scène. Il envoie toute son énergie et amène le public, qui ne connait pas forcément les paroles, à scander des morceaux de refrain. Sa présence scénique est telle que le public, échauffé par Kohndo, explose et danse avec l’artiste. Il tchatche et joue avec son public. JP Manova est un MC abordable puisqu’il donne l’impression de le connaître depuis toujours.
Comme beaucoup d’artiste, il utilise un écran sur lequel sont diffusées des images de ses clips. Mais pourquoi faire une chose pareille alors que la présence scénique est là !! Cela lui donne une image de lui pas si modeste qu’il en a l’air. JP Manova n’a pas besoin de ça.
Son flow est intéressant, il joue avec différentes tonalités de voix et ça marche, le public de la Barakason est conquis.

L’un des artistes de ce soir s’écoute à tout moment, chez soi, avec des amis etc. Tandis que l’autre se découvre véritablement sur scène ! Une belle soirée pleine de découverte !

Raphaëlle