La grêve des Penn Sardin de Douarnenez

Les 26 et 27 octobre 2018 le TNT invitait la compagnie l’Accordé pour son spectacle "La Grêve" qui raconte l’histoire des "Penn Sardin" en lutte avec les patrons des conserveries de sardines pour améliorer leurs conditions de travail.

L’affaire se passe en 1924, une époque rude où les travaux sont pénibles et peu rémunérés. L’économie de toute la ville de Douarnenez est aux mains des conservateurs, qui achètent la pèche des hommes et emploient les femmes pour conditionner les poissons. Dès l’adolescence celles-ci sont embauchées à la journée en fonction des besoins, pour des journées de 15 ou 16 heures sous les ordres de contremaitresses acariâtres. Pour supporter le rythme sans fermer l’oeil, elles entonnent des chants de travail, à la manière des esclaves des champs de cotons, qui parviennent à nos oreilles aujourd’hui.

JPEG - 51.9 ko

"Écoutez l’ bruit d’ leurs sabots
Voilà les ouvrières d’usine,
Écoutez l’ bruit d’ leurs sabots
Voilà qu’arrivent les Penn Sardin.

À dix ou douze ans, sont encore gamines
Mais déjà pourtant elles entrent à l’usine.
Du matin au soir nettoient les sardines
Et puis les font frire dans de grandes bassines

Tant qu’il y a du poisson, il faut bien s’y faire
Il faut travailler, il n’y a pas d’horaires.
À bout de fatigue, pour n’ pas s’endormir
Elles chantent en chœur, il faut bien tenir.

Malgré leur travail, n’ont guère de salaire
Et bien trop souvent vivent dans la misère.
Un jour toutes ensemble ces femmes se lèvent
À plusieurs milliers se mettent en grève."

Sabine Corre-Séruzier, douarnenesienne d’adoption, raconte avec émotion la grêve de ces femmes. Seule en scène, sans décors particulier, vêtue d’une robe d’époque et accompagnée de son accordéon, l’accent est mis sur le texte et la transmission. Le récit est riche et très bien documenté, ponctué des beaux chants des Penn Sardin mêlant français et breton.

Ce spectacle tout en simplicité fait vivre l’histoire de nos grand-mères ou arrière- grand-mères. Nous pouvons remercier ces femmes, d’hier et d’aujourd’hui, qui ont ouvert la voie aux droits salariaux pour tendre vers une société plus égalitaire.

Caroline H

Compagnie l’Accordé
TNT Théâtre