Le beau bébé de Camille de la Poëze !

Au cours de la fraîche soirée du 19 février, je me suis rendue à la Compagnie du Café Théâtre pour découvrir Camille de la Poëze. La salle se cache dans une cour en retrait de la rue de Strasbourg à Nantes. Dans la petite salle, tous les sièges étaient pris.

Au début, et selon ses propres mots, elle invite le public à son accouchement, à découvrir son bébé.
Elle annonce tout de suite la couleur, c’est son premier spectacle. Elle qui vient du théâtre, elle aime faire rire. Un jour c’est le déclic, elle se met en tête de faire un one woman show. Depuis, elle l’a désiré, attendu. Elle le présente depuis la mi-janvier à Nantes.

Certains la connaissent de la web série La douche sur laquelle sont publiées des caméras cachées et courts-métrages absurdes du trio qu’elle forme avec Aude Gignac et Sophie Imbeaux. Aujourd’hui, elle livre un seul en scène entre théâtre et one-woman-show. Elle passe de l’un à l’autre. Un seul objectif : faire rire !

Comme dans tout bon solo, elle fait intervenir le public. En réponse, elle improvise. En résulte, une nouvelle chanson tous les soirs. Dans ses interactions avec les spectateurs, elle peut par moment en mettre un gentiment mal à l’aise pour faire d’autant plus rire la salle.

Avec sa progéniture, elle révèle l’expressivité de son visage. Grâce au modelage de ses traits, elle captive son auditoire et le guide dans ses histoires. Elle joue tout un tas de situations, certaines sont carrément loufoques. Pourtant, elle est à chaque fois au top. Elle mime à merveille le paresseux. Mais le meilleur c’est peut être sa tête de vieille culotte. Une prouesse !

Je me suis rendue dans cette salle sans vraiment savoir ce que j’allais découvrir. Quand je suis repartie, j’étais heureuse d’y être allée. Camille de la Poëze est jeune, c’est son premier mais elle a su le faire naître et grandir. Aucun flottement, il y a une maîtrise du jeu et du rythme. Le public rit. L’heure passe à toute vitesse. Loin d’être un brouillon, c’est un très bel enfant.

Elle est à la Compagnie du café théâtre jusqu’à la fin du mois avril. De nouvelles représentations sont prévues cet été. Elle continuera ensuite de montrer son bébé dans d’autres lieux. Qu’il ait une belle et longue vie !

Karen