Le cauchemar du préfet

Le public s’installe et découvre en toile de fond un filet en camouflage, trois projecteurs et des ballons gonflables représentant la planète. Le comédien arrive cagoulé, vêtu en imprimé camouflage, portant une cravate. Il relève sa cagoule et commence à nous expliquer la situation. Son personnage, le préfet a pour mission de faire évacuer la zone de " Notre Drame des Landes " de l’occupation Zadiste, cette mission lui est attribuée par le ministre qui semble prêt à déployer tous les moyens pour permettre de construire ce nouvel aéroport.

Le sujet, de mon point de vue, est très bien traité, que l’on connaisse la problématique ou non, servi par un texte très drôle plein d’informations, de jeux de mots piquants, de références à l’actualité.
La performance d’acteur est impressionnante, néanmoins je n’ai pas forcément aimé (du moins pas tout du long) ce type de jeu qui est beaucoup dans l’exagération, même si c’est essentiel pour différencier les personnages. Je trouve que le fait que tout soit tourné au ridicule rend presque le sujet irréel.
Comme si la problématique était déjà résolue, c’est aussi une bonne idée d’aborder ce sujet complexe par le biais de l’humour, ça rend le débat accessible. Mais j’ai trouvé que les portraits étaient un peu trop caricaturaux surtout les Zadistes m’ont semblé très clichés dans un style "hippies je-m’en-foutiste".
C’était peut être un parti pris de jouer avec les clichés mais mon ressenti est assez partagé, je suis à la fois séduite et en même temps un peu dubitative.
Cette pièce nous invite-t-elle à pousser le débat plus loin, en allant nous renseigner ou se contente-t-elle d’être un bon divertissement et de faire oublier que le problème n’est pas solutionné ?

En tout cas c’est une très bonne expérience en tant que blogueuse !
Bravo à toute l’équipe qui a travaillé sur le cauchemar du préfet car c’est une bonne première approche sur ce sujet. En espérant que cette même équipe fera une suite et ira encore plus loin sur ses questions !

Marion Franger