Le connaisseur, l’ignorant et la grande musique

J’écoute de la musique classique depuis toujours. D’aussi loin que je puisse me rappeler, les petits-déjeuners dominicaux étaient pris en famille et à notre table s’invitaient Mozart, Beethoven, Tchaïkovski...

Le connaisseur, l’ignorant et la grande musique

Chant de la nuit
Pascal Dusapin Watt, concerto pour trombone
Gustav Mahler Symphonie N°7
Orchestre Nationale des Pays de la Loire
Cité des congrès de Nantes
Mercredi 29 avril 2015

J’écoute de la musique classique depuis toujours. D’aussi loin que je puisse me rappeler, les petits-déjeuners dominicaux étaient pris en famille et à notre table s’invitaient Mozart, Beethoven, Tchaïkovski... Toutefois je n’ai jamais étudié la musique. J’ai essayé mais l’enfant que j’étais s’est montré imperméable à son apprentissage. Il m’est donc impossible d’analyser la structure d’une symphonie par exemple. D’ailleurs suffisamment de gens ont fait et font encore ça très bien pour rendre mon commentaire inutile voire erroné.
Et c’est justement là où je voulais en venir. Faut-il avoir un décodeur pour comprendre l’Art ? Oui. Ce décodeur est-il réservé à une certaine catégorie de personne ? En prenant place dans l’auditorium de la cité des congrès j’ai été tenté de penser que oui. Cela m’a-t-il empêché d’apprécier mon concert ? Absolument pas. Pour la simple raison que nous sommes tous égaux devant l’émotion que procure la beauté. Que l’on soit fin connaisseur du répertoire classique ou ignorant complet, nous possédons tous cette capacité d’émerveillement. Nous pouvons tous être émus, transportés par la puissance d’un orchestre au grand complet ou la mélodie touchante d’une flûte.
Bien sur on n’entre pas facilement dans un monde aussi vaste que la musique classique. Mais pour ceux qui osent pousser les portes d’une salle de concert s’offre un univers infini. Pour être convaincant, j’imagine que je devrais parler de la façon dont le trombone dialogue avec l’orchestre dans « Watt » ou bien du final grandiose du cinquième mouvement de Mahler. Mais pourquoi répéter ce que d’autres ont déjà dit bien mieux ? Sachez simplement que l’ONPL possède une programmation riche, accessible et qu’il se produit dans une salle magnifique. Il ne tient qu’à vous de le découvrir.

Jadelot françois

Plus d’infos sur : www.onpl.fr