Le Klub des Loosers + JUMO à la Barakason de Rezé

Un concert en deux parties JUMO puis Le Klub des Loosers à la Barakason, mai 2017.

Le Klub des Loosers + JUMO à la Barakason vendredi 12 mai 2017

JUMO a créé une musique dite reggae/Dance, elle est intéressante et je trouve que ça sonne électro par moment. Le gars diffuse son dernier EP « Dérive » et fait évoluer ses morceaux aux riches influences en rajoutant des instruments avec son matériel digital. Il y a des titres assez dansants qui pourraient être amenés en club. Il est dans son élément avec un visuel, derrière lui, accompagnant chaque morceau. On entend que s’est très travaillé, c’est une bonne mise en bouche pour continuer la soirée, le public encourage alors le musicien comme il se doit.

Le Klub des Loosers ; groupe formé en 2000 (influences Rap)

L’installation de la scène se compose d’un double synthétiseur (clavier), d’une batterie, d’une guitare électrique + voix, d’une basse et du chanteur masqué casquette vissée sur la tête. Oui ! J’ai dit masqué qu’elle drôle d’idée !!! Cette formation en band existe depuis 2015, initialement Fuzati travaille avec dj Orgasmic et plus tard avec dj Detect. Des associations s’étaient faites avec James Delleck, Tacteel, Para One, un membre de TTC à la création du groupe.

Concrètement, le groupe donne directement les morceaux tels que « de l’amour à la haine » de l’album vive la vie, baise les gens, sous le signe du V et aussi des sons de l’album « la fin de l’espèce ». La prestation est intéressante, les refrains sont minimalistes et ils fonctionnent avec le public même si le mc est loin d’avoir une superbe voix. D’ailleurs, il est peut-être préférable d’écouter cette musique avant car certaines phases sont compliquées à capter. Du coup on est dedans ou pas...
Je trouve qu’on capte mieux sa dérision, son second degré, une misogynie poussée à son paroxysme, les messages passés sur la paternité, en concert comme ce soir. Un band qui relève bien les titres avec tous ces musiciens qui s’arrachent en solo. J’ai du mal à imaginer son concert sans eux. Fuzati est taquin envers les zycos et envers nous : PUBLIC DE FEU de la Barakason.

Marc