Le lion est mort ce soir

Le lion est mort ce soir est réalisé par Nobuhiro Suwa, un réalisateur japonais venu en France pour tourner son long métrage. Sa sortie en France est prévue le 27 décembre 2017. Je l’ai vu à l’occasion du festival des Trois Continents à Nantes au Katorza. Il fait partie des huit films sélectionnés de ce festival pour participer au prix du jury à la fin de celui-ci.

Dans ce film on retrouve l’acteur français Jean Pierre Léaud qui incarne le personnage principal, Jean. Ça parle de la mort, d’amour, de la vie et des rencontres.
C’est la rencontre de Jean qui vit clandestinement dans la maison de son amour perdue et d’une bande d’enfants qui cherche une maison abandonnée pour tourner un film d’horreur. Jean a environ 70 ans. Il est dans un moment de sa vie où il se prépare à rencontrer la mort de façon calme et très réfléchie. Dans cette maison, il voit le fantôme de son vieil amour avec qui il discute beaucoup de leur passé commun mais aussi de sa propre vie.

J’ai été touchée par la dualité du personnage Jean, une personne de contraste alliant tout aussi bien bon sens et extravagance. C’est un personnage qui ma fait rire par sa nonchalance et son manque de tact lors de ses discours. Néanmoins, la vision qu’il avait de la vie et de la mort était belle car c’était de petits discours mais avec des mots qui avaient un sens fort pour exprimer l’amour qu’il avait en lui. On ne sentait pas vraiment de peur pour la mort, il avait un certain respect, je trouve, pour ce qui touchait à l’intouchable.

Ce film à été tourné dans le sud de la France, les décors étaient agréables. J’ai bien aimé la maison abandonnée mais mon lieu préféré du film est près d’un lac. C’est une scène à la fin du film.

Les coupures de scène qui se finissaient par un noir assez régulièrement m’ont un peu embêtée. Ça fait une pause dans le film et on doit se replonger dedans. Je n’ai pas trouvé que c’était la meilleure idée pour lier les scènes dans le film.

La bande d’enfants qui est devenue proche de Jean était représentée par des enfants passionnés de films et de tournages. Ils faisaient une mini équipe de tournage, c’était assez perturbant car ils étaient très pros dans leurs projets de vouloir faire un film. Le rôle des adultes et enfants était parfois inversé. Ils avaient tous une maturité, pour leur âge, rare.

De ce fait, je peux conseiller à tout le monde d’aller le voir mais ce n’est pas un film qui restera marqué dans ma mémoire. Je l’ai bien aimé mais sans fin derrière. D’autant plus que les scènes coupées et les dialogues un peu trop « théâtraux » à mon goût m’ont repoussée légèrement.

FIONA