Légume vert ou le monologue d’un tétraplégique muet

Je me suis décidée à passer les portes de la salle Vasse pour la première fois, afin d’aller voir Légume vert ou le monologue d’un tétraplégique muet de la compagnie Les Barbus. La salle se situe dans un quartier plutôt résidentiel avec un arrêt de bus juste au bout de la rue (très pratique !). La billetterie est tenue par la femme de l’auteur du livre Légume vert, autour de moi me semble-t-il, des habitués.
Je m’installe au troisième rang : quand on peut bénéficier du placement libre, on en profite ! Une trentaine de spectateurs s’installe, pour une salle qui pourrait – à vue d’œil – en contenir trois fois plus.

Je n’impatientais de voir ce spectacle car son titre plutôt original m’intriguais, et parce que l’on m’a dit qu’il serait drôle et émouvant.

JPEG - 145 ko

Le locked-in syndrome, c’est quoi ?

Le spectacle commence avec Philippe, un tétraplégique assis dans son fauteuil roulant. La chanson Highway to Hell est enclenchée : quand tout le monde aurait envie de se lever pour danser, Philippe lui ne peut que cligner des paupières. La scène est longue (mais pas trop), nous écoutons la chanson jusqu’à la fin. Puis, Philippe va se lever, s’adresser aux spectateurs et raconter ce qu’il vit depuis son fauteuil : le locked-in syndrome (ou syndrome d’enfermement). Les personnes atteintes ne peuvent plus bouger ni parler, mais sont conscientes, entendent et peuvent encore bouger les yeux et les paupières. Philippe, incarné par Sébastien Coppolino, emploie un mode de communication avec sa femme qui consiste à classer des consonnes et des voyelles en lignes et en colonnes : astucieux... Philippe nous raconte des anecdotes sur sa vie quotidienne, ses voyages, ses contraintes, la réaction de ses proches... Et Philippe semble heureux. Parfois, des morceaux de musiques qui font danser Philippe, ces moments ont créé un « bide » selon moi : musique pas assez forte, on sent le comédien trop seul sur scène...

Pas d’émotions, ni de rires : déception...

J’en ai appris beaucoup sur le locked-In syndrome. Je n’ai pas ri, je n’ai pas été émue.
Cela fait déjà plus d’un an que la compagnie Les Barbus joue ce spectacle, et j’ai trouvé que le comédien « récitait » peut être trop son texte à certains moments, butait sur certains mots et n’articulait pas suffisamment. Le ton était trop monotone ce qui est un vrai frein à l’émotion. Certaines anecdotes, même si elles sont tirées d’une histoire vraie, étaient trop clichées, certaines scènes trop étirées : comme si l’on voulait bien s’assurer que le spectateur ait bien compris la blague, l’ironie. Même si l’auto dérision était bien présente, j’en aurais voulu plus, quitte à sortir un peu du texte original. C’est peut être ça le hic : à vouloir rester trop proche du roman / témoignage de Philippe Vigand, on ne va pas complètement dans le théâtre qui demande une adaptation et des choix de dialogues.

JPEG - 99.6 ko

Critique difficile.

Avant d’écrire ma critique, j’ai décidé de chiner sur internet des commentaires de spectateurs sur cette pièce : car oui, il faut le dire, j’étais tout simplement mal à l’aise d’écrire une critique « négative » sur un spectacle traitant du handicap. Les commentaires trouvés étaient tous positifs, c’est pourquoi je me permet d’écrire que cette pièce devrait peut être s’enquérir de regards de professionnels. En effet, la Salle Vasse proposant à la fois des spectacles de théâtre d’amateurs et de professionnels, je me suis demandé dans quelle catégorie rentrait Le légume vert....

Le +

Stéphane, la femme de Philippe, était présente à la fin du spectacle pour nous expliquer le contexte d’écriture de ce roman, et parler d’un autre roman Putain de silence écrit avec son mari.

Et pour finir quand même sur une note positive !

Si la pièce m’a rendue plutôt septique, je me jette sur le roman. Car oui, je n’ai pas été émue et je n’ai pas ri, mais j’en ai appris un peu plus sur le locked-In syndrome : le roman m’intéressera sans doute plus que la pièce...

JPEG - 216.8 ko
  • Toutes les infos sur le spectacle / la compagnie + un teaser du Légume vert ici !

El Zazou.