les Ânes à Bouguenais

Les Ânes de Bretagne c’est un duo de papis bretons accompagné par trois musiciens et qui nous raconte des histoires avec des ânes, et d’autres animaux sur les routes de Bretagne, pour les petits et les grands.

Qu’attendre d’un spectacle pour enfants un dimanche après-midi ? C’est la question que je me posais en arrivant dans la salle du Nouveau Pavillon à Bouguenais. "Les Ânes de Bretagne", c’était le nom qui m’avait donné envie d’aller voir ce spectacle, car il promettait d’entendre de la musique traditionnelle et plutôt rigolote pour plaire aux enfants.

En arrivant il m’a fallu trouver une place car la salle était remplie d’enfants avec leurs parents. Je ne m’attendais pas à autant de public car je n’avais jamais entendu parlé des Ânes de Bretagne avant. Sur scène se trouvaient déjà quelques instruments dont une contrebasse et une guitare et deux micros attendaient le duo. En ce qui concerne la salle, elle est confortable et assez grande, et juste à côté du tram c’est très pratique.

En attendant le début du spectacle parmi tous ces enfants, j’imaginais voir arriver deux clowns et je commençais à appréhender le spectacle "familial". Mais ce sont deux hommes, Gilbert Bourdin et Laurent Jouin, qui arrivèrent, en discutant simplement, avec un fort accent breton, habillés normalement en jean et chemise.

Le concert commença après une petite discussion qui présentait la première chanson, "C’est à dix heures mon âne". Et dès cette première chanson, mon appréhension a commencé à partir. Le rythme créé par les ritournelles est entraînant, on frappe dans les mains, on chante même si l’on ne comprend pas toutes les paroles parce qu’elles sont écrites en patois breton et parce que la manière de chanter du duo ne facilite pas la compréhension. La construction des chansons, le rythme et la langue me rappelaient un peu certaines chansons de Tri Yann ou d’autres chants bretons.

C’est ce qui me fait dire que ce spectacle n’est pas vraiment pour enfants en premier lieu. Les histoires racontées, même si elles mêlent des ânes (et des jeux de mots autour : âne-anas, âne-imal, etc.) et autres animaux ne sont pas toujours très enfantines. Il est parfois question de femmes, de vin et de bagarres (comme pour la chanson "le réveillon"). De plus, les nombreux jeux de mots sont difficiles à comprendre à cause des sonorités et de la langue. D’ailleurs, les chanteurs ne s’adressent qu’aux parents et non aux enfants pendant leurs petites discussions entre les chansons.

Le duo est accompagné par une contrebassiste très douée qui rythme bien les mélodies et par deux autres musiciens qui jouent de la guitare, du banjo ou même de la mandoline. Gilbert Bourdin est l’auteur des chansons même si sans son pupitre avec les paroles ou son camarade sur scène ne pourrait plus vraiment chanter correctement. C’est aussi ce qui fait le charme de ces chanteurs, des hommes âgés, simples et authentiques.

Parmi les chansons qui nous ont été proposées ce soir là, je retiendrai "C’est à dix heures mon âne" dont le refrain "Y’où qu’est ta cabane ?" m’est resté longtemps en tête, ou encore "kiss kiss kiss" (en écoute possible sur deezer). A la fin du spectacle, le duo précise qu’il reviendra pour un rappel, avec la même chanson avec laquelle le concert avait commencé.

Cécile Audoly