"Les Charbonniers de l’enfer" au Nouveau Pavillon

Un quintet de québécois (d)étonnant !

Je me suis retrouvée propulsée au milieu de ce groupe de cinq amis, en tournée depuis 25 ans soit quasiment depuis ma naissance… assez étrange ! C’est un univers assez particulier autant vous dire que je n’avais aucune référence ou presque quant à ces chants traditionnels québécois et que j’ai eu beaucoup de mal à déchiffrer leurs paroles. Le thème principal m’a quand même semblé être les hommes, les femmes, le sexe et l’alcool.

JPEG - 91 ko

Côté performance je peux mieux aborder le sujet. J’ai été bluffée par leurs voix si différentes qui s’accordent si bien ensemble lorsqu’ils chantent a capella. Enfin ce n’est pas véritablement a capella car ils ont un instrument peu commun : leurs pieds ! En effet, dans ce quintet les petons ont leur importance, ils accompagnent leurs voix d’un jeu de pieds de types claquettes mais en restant assis c’est assez bluffant à regarder et à écouter. Après renseignement il semblerait qu’on puisse appeler ces personnes des podorythmistes. Cela ne gêne en rien l’harmonie de leurs voix bien au contraire. L’un deux possède également deux bâtons, un dans chaque main avec lesquels il frappe le sol en rythme. Une reprise de "Le vent l’emportera" très original. Pour résumer je crois qu’on peut dire qu’ils sont uniques !

Au-delà de la performance j’ai beaucoup aimé leur complicité qui transparait vraiment lorsqu’ils chantent. On a même eu le droit à quelques mini entractes au cours desquels on a appris quelques anecdotes sur leur groupe notamment l’histoire de leur nom et une superbe citation : "Un ami c’est une personne avec qui l’on reste longtemps et que l’on aime quand même".

Je vous recommande chaudement de consulter leur site internet pour avoir un aperçu de leur show qui malheureusement a vite été complet pour leur tournée française.

Alice PORRA