Maïs soufflé, cirque et poésie !

Soir de novembre : il pleut. Il pleut du maïs soufflé. C’est normal, ce soir c’est Popcorn Machine à l’Onyx ! Je suis en retard ! Je m’engouffre dans le gros cube noir où m’attend un employé. Aimablement, il me guide jusqu’au balcon pour ne pas gêner le reste du public projeté, depuis quelques minutes, dans univers de la compagnie My ! Laïka.

Je me retrouve seule au balcon, mon carnet sur les genoux. Le spectacle est en pleine ébullition. J’essaie de m’imprégner de l’univers dans lequel je viens d’entrer. Du popcorn vole dans tous les sens, une jeune femme parcoure la scène en courant et en criant, des morceaux de mannequins jonchent le sol et trois autres artistes occupent la scène, plus discrets. Je repère aussi un piano et un arbre en fil de fer qui encadrent l’espace de jeu, occupé en son centre par un trapèze. Folie artistique, musique et cirque : allons-y !

JPEG - 2.3 Mo

Le cirque : langage universel

Le monde de Popcorn Machine parle, chante et crie dans plusieurs langues. Allemand, néerlandais, espagnol, italien, anglais et français : tout le monde peut y trouver son compte. Mais le plus beau, c’est le langage qui réuni les gens : celui du corps. Pas besoin de comprendre l’allemand pour apprécier les acrobaties, de parler l’italien pour rire des fantaisies d’un clown à vélo ou l’espagnol pour se délecter des gestes gracieux d’une trapéziste. Ici, l’important ce sont les gestes. La langue orale, elle, s’invite juste telle une douce musique qui accompagne les artistes. Quel plaisir de ressentir cela dans un monde où les frontières et les murs poussent comme des champignons !

JPEG - 78.7 ko

La magie du maïs soufflé

Durant une heure, les artistes de My ! Laïka jouent avec le temps. Une fois le spectacle terminé, je me suis rendue compte que j’avais perdu toute notion du temps. C’était comme si j’avais posé mes fesses sur mon fauteuil il y a à peine 5 minutes. Le secret : des artistes qui ne chôment pas et qui enchaînent, le cœur à l’ouvrage, acrobaties, danse, chant, clown et musique tels des grains de maïs qui explosent, les uns après les autres, dans la machine à popcorn. Et tout comme les performances, les émotions se suivaient : j’ai ri, j’ai été impressionnée, puis émue.

Voilà ! Pour moi, Popcorn Machine, c’était ça : une expérience linguistique, artistique et poétique. À refaire !

My ! Laïka est une compagnie de cirque basée à Toulouse qui baroude à travers le monde. Quatre artistes, quatre cultures différentes (argentine, sicilienne, allemande et néerlandaise) et un univers commun où se mêlent humour absurde et scénographie post-apocalyptique.

Marion F.