Musique Maestro

Au Pannonica, le 29 mars, une soirée instrumentale et expérimentale, fidèle à celles que l’on connait de l’ambiance posée et groovy du lieu nantais.

En bas des marches, doubles portes et sans transition : SubuteX.
Chemises à fleurs et saxophone baryton donne le ton de la rencontre avec un groupe nantais. Trois musiciens dévoilent un univers libéré tout en guitare, batterie et sax qui s’accordent sans rapport de force. Ça balance.

A part ça, le Subutex « est utilisé chez les toxicomanes comme produit de substitution aux opiacés. Sa prescription complète une prise en charge médicale, sociale et psychologique, indispensable pour limiter le risque de rechute. »
Vigilance donc, ce qui vous attend peut vous surprendre.
La preuve en images : http://naoway-sessions.com/index.ph...

Puis Neue Grafik Ensemble "arrive de Londres” sans sa trompettiste.
Sautillant sur son tabouret, Neue Grafik jongle entre clavier et piano à queue avec aisance, accompagné par Matt Gedrych à la basse et Dougal Taylor à la batterie.
Un moment musical telle une expérience déroutante et décolorée par une trompettiste -remplaçante- qui brille par son absence.

Au Pannonica, la proximité avec les artistes fait partie de l’ambiance. Sa salle conviviale, son bar, sa petite scène. On s’y sent bien pour écouter et rêver la musique, mais aussi pour taper timidement du pied, bouger les hanches et dandiner des épaules. Ce qui n’empêche pas qu’aujourd’hui je devine : le galop des mains du pianiste, les expressions colorées du batteur, l‘agitation maitrisée du guitariste. Puis les poignets du batteur apparaissent à mes yeux dans le reflet du piano à queue.

Ce que l’on ne voit pas.
Ce que l’on entend.

CF