Para Doxa – Théâtre, danse et mathématiques au TU-Nantes

Para Doxa, c’est le résultat de la rencontre entre David Rolland, chorégraphe, et trois scientifiques, François Sauvageot, Maï Pham-Sauvageot et Denis Renault. Ce spectacle surprenant allie théâtre, danse et mathématiques. Retour sur la représentation de cette « pièce chorégraphique » jeudi 25 avril au TU-Nantes.

Dès les premiers instants, je suis plongée au cœur d’une pièce en construction dont l’acte I s’intitule non sans humour « insérer titre ici ». Les cinq interprètes reviennent sur la création de la pièce elle-même, qui constitue l’objet du spectacle. Ils se heurtent à une succession de paradoxes au cours du processus de création, qui donne lieu à des exposés mathématiques en aparté.

Ceci étant dit, que mes homologues réfractaires aux statistiques et probabilités se rassurent : ici, pas question de nous noyer sous des formules barbares, les explications sont simples et claires, dans une volonté de rendre accessibles à tous paradoxes de Simpson et de Condorcet.

Les paradoxes, c’est autour d’eux que s’articule Para Doxa, entre création artistique et raisonnement scientifique. La compagnie David Rolland Chorégraphies nous invite ici à remettre en question certaines idées reçues, autour de la notion d’équité et du système démocratique.

Ce spectacle regorge d’idées, sur le fond, comme sur la forme : projections, ombres, chorégraphies, décors et costumes aux couleurs vives, j’ai assisté à une pièce dynamique au cours de laquelle le spectateur est sollicité à lire, observer, écouter. Lorsque Para Doxa s’achève, je reste cependant un peu sur ma faim - comme s’il manquait un soupçon d’aboutissement à son contenu.

Une pièce assurément décalée, inventive et originale.

Agathe.

https://www.david-rolland.com
https://tunantes.fr/