Samedi 23 mars, j’ai rendez-vous au Théâtre de...

Samedi 23 mars, j’ai rendez-vous au Théâtre de poche Graslin pour une représentation de Meilleurs Vœux, une pièce de théâtre écrite par Carole GREEP et mis en scène par Philippe BEHEYDT. L’occasion de passer une soirée du nouvel an pleine de tendresse et d’humour.

C’est l’histoire d’Antoine, un jeune dépressif au bord du suicide qui souhaite passer sa dernière soirée avec Sandrine, une jeune femme dont il est secrètement amoureux. À première vue, ils n’ont pas grand-chose en commun mais les révélations qu’Antoine va faire à Sandrine vont bouleverser la soirée de chacun.

Une histoire drôle et touchante

Ayant vaguement lu le résumé avant de venir, je suis rapidement embarquée dans cette drôle de soirée. Je me laisse surprendre par les différents rebondissements. Je ne m’attends ni au costume de poulpe de Sandrine (ce qui est pourtant courant pour une soirée du nouvel an), ni aux nombreuses révélations d’Antoine qui vont de mal en pis. Les dialogues sont drôles et jalonnés de jeux de mots simples mais efficaces. J’arbore rapidement un sourire qui ne me lâchera pas de la soirée. La pièce alterne scènes comiques et moments émouvants. On s’attache et on s’identifie à ces deux personnages un peu pommés : rupture amoureuse, questionnement sur le bonheur... Je suis touchée par le retournement progressif de situation car au final on a tous autant besoin d’aider que d’être aidé.

Des acteurs talentueux et attachants

Pour cette représentation, Laetitia Vercken et François Raison sont sur les planches pour interpréter Sandrine et Antoine. Ils sont irrésistibles dans leurs costumes : elle pétillante dans son déguisement de soirée et lui déprimant dans son costard monochrome marron. Ils jouent avec une sincérité et une simplicité telles qu’on a l’impression de les connaître. Il est difficile d’imaginer que cette pièce est également jouée par deux autres acteurs (Constance Labbé et Arnaud Lechien). Je retiens tout particulièrement les mimiques de Laetitia Vercken associée au caractère de Sandrine qui donne un personnage loufoque qui m’a beaucoup fait rire.

Je suis tombée sous le charme de cette pièce. C’est Sansan-conteste un spectacle qui fait du bien et qui plaira à tous : dépressifs ou non.

Ingrid