Soleil blanc, un spectacle lumineux !

C’est sous un ciel pluvieux que je me suis rendu le 05 décembre assister au spectacle « Soleil blanc ». Malgré une météo morne et sombre le grand T a été illuminé par la réalisation et la mise en scène de cette pièce qui touche aussi bien un public jeune qu’adulte.

Le spectacle commence de manière surprenante…la salle est vide, les rideaux fermés et seul un écran trône au milieu de la scène du grand T. C’est alors que débute un petit film d’une dizaine de minute dans lequel nous voyons des enfants s’exprimer sur leur rapport à la nature et au monde qui les entoure.
Parmi ces enfants, un jeune garçon dit qu’il comprend les arbres et qu’ils lui parlent grâce au vent, qu’il comprend leur douleur. Bien que très jeunes ces enfants ont déjà des réflexions parfois surprenantes sur le monde et son fonctionnement. Ces dialogues ont dû être à l’origine de la création de Soleil Blanc.

Cette pièce réalisée de main de maître a su ravir à la fois enfants et adultes grâce à une double lecture de l’histoire.

On peut prendre l’histoire au premier degré, pour ce qu’elle est : un beau récit d’un enfant endormi se réveillant sur une île, élevé par une louve, perdant sa mère sous le feu d’un chasseur et dont les cris de détresse parviennent à l’oreille d’un ange qui tombera amoureuse de ce dernier. S’en suit des scènes sur l’apprivoisement du petit être par le maître de l’ange, un humain, qui redoute quelque peu que l’Ange et l’enfant partent loin de lui et de son île.
Cette histoire est magnifiquement mise en scène par le biais de techniques plus innovantes les unes que les autres avec notamment une caméra filmant en direct, projetant ses images sur l’arrière-plan de la scène, des mini-décors (forêt roulante entre autre), l’utilisation des seules jambes ou pieds pour identifier des personnages entier en train de marcher, etc.

Ce travail a su plaire aux enfants de la salle, leurs yeux brillaient pendant la représentation et les adultes n’y étaient pas indifférents non plus. Mais le spectacle ne s’arrête pas à cette somptueuse mis en scène ! Chaque acteur joue très bien son rôle et transmet l’émotion nécessaire pour faire vibrer le public. Le second degré de lecture lui nous amène à réfléchir sur notre relation au monde, sur ce que nous en faisons et en avons fait ainsi que sur nos rapports humains.

Qu’est-on prêt à laisser derrière nous pour aller de l’avant ? Quels sacrifices faut-il faire pour se développer ?

Ce spectacle est un bijou de réalisation. Il nous prouve qu’avec de l’imagination, quelques outils, et de la poésie, raconter une histoire qui émerveillera les plus petits et enchantera les plus grands est possible. Une très belle pièce !

Amaury Courtois