The Artist : une immersion sonore dans les années 20

Mercredi 15 mai : c’est avec enthousiasme que j’arrive à la Cité des Congrès pour voir le film The Artist en ciné concert. Cela faisait longtemps que je voulais découvrir ce type de spectacle et quelle meilleure occasion que de revoir ce film de Michel Hazanavicius que je n’ai pas revu depuis sa sortie en salle et dont je n’ai plus tellement de souvenirs ?

Chaque année, l’ONPL (Orchestre National des Pays de la Loire) propose un ciné concert : après Metropolis l’année dernière, place à The Artist. Pour cette soirée, cordes, cuivres et percussions occupent une grande partie de la scène. Derrière la grandeur de cet orchestre, l’écran me semble un peu petit.

Un film à voir et à revoir

Récompensé par cinq oscars, six césars et une palme dog, le film est devenu un classique du cinéma français. L’histoire se déroule à Hollywood à la fin des années 20. George Vincent ; acteur populaire du cinéma muet ; se voit confronter à l’arrivée du cinéma parlant et à une vague de nouveaux acteurs. Le film, tourné en noir et blanc, est très beau visuellement. L’histoire est captivante. Et es acteurs ; Berenice Bejo, Jean Dujardin et Uggie (le chien) ; forment un trio drôle et touchant.

Un film à écouter et à réécouter

La particularité de ce film est qu’il est (quasiment) muet ; la musique y a donc une grande importance. Elle nous immerge dans l’histoire, illustre les sentiments des personnages et les accompagne au fil du récit ; tantôt de façon burlesque tantôt de façon dramatique. Bonnes surprises, le chef d’orchestre de la musique du film ; Ernst Van Tiel ; et le compositeur ; Ludovic Bourse ; sont présents pour l’occasion. Ce dernier accompagne l’orchestre au piano et sincèrement il met l’ambiance !!

Au début du spectacle, mon regard fait des allers-retours allant de l’écran à l’orchestre, ne sachant pas où regarder pour ne rien manquer, mais rapidement la magie du ciné-concert fait son effet : la musique live me plonge dans le film. Je suis impressionnée par la performance de ces musiciens qui durant tout le film s’animent afin de synchronisé son et image. Je pense que cette fois-ci je ne vais pas oublier le film.

Ingrid